Pour un droit à réussir son semestre et non pas à simplement lui survivre

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Madame, Monsieur, 

Comme vous avez déjà peut-être pu le constater, de nombreuses plaintes émanent des maquettes du semestre 6 de la licence de science politique de l’université Lyon 2. 

     En effet, il apparaît que les travaux demandés en TD dépassent largement et les attentes que l'équipe pédagogique pouvait avoir des étudiants durant le semestre 5; et les capacités de travail des étudiants qui se trouvent à un moment charnière de leurs orientations : 
- La fin du cycle licence étant synonyme pour la plupart d'entre nous d'un début de cycle master, des étudiants passent des concours, préparent des dossiers ou réalisent des stages etc... 
- L'explication des masters et des possibilités d'études après la licence demeurant très floue, les étudiants prennent beaucoup de temps pour se renseigner, s'informer, contacter et remplir les demandes des établissements qui peuvent les intéresser. 

     Chaque TD comprend en moyenne : un exposé, une dissertation, une synthèse et un dossier documentaire. Le calcul est simple : nous ne pouvons vous fournir un travail de qualité, un travail faisant office de progrès au sein de notre chaire d'étude, un travail intéressé et intéressant si nous n'avons pas le temps de le faire à proprement parler. Les choix des exercices ne sont plus réalisés en fonction de la pertinence des séances ni de l'intérêt qu'elles peuvent susciter chez les étudiants, ils sont fait en fonction des dates de rendus et des demandes des autres TD. Le constat est alarmant : notre semestre apparaît alors comme une entreprise rationnelle davantage qu'une entreprise de connaissance. Nous demandons le droit au savoir, nous demandons le droit de vous fournir un travail de qualité, nous demandons un droit à réussir notre semestre et non pas à lui survivre. 

     En ce qui concerne les étudiants salariés, le travail demandé apparaît comme d'autant plus colossal. Une formation universitaire est coûteuse quand on l'observe à l'aune de ses demandes économiques et de rigueur, n'ajoutons pas à cela celles qui relèvent de l'ordre psychologique et moral. 

     Nous comprenons le besoin de nous évaluer et ne le rejetons en aucun point, nous demandons simplement le droit à chercher du savoir et non pas simplement des notes. 

Dans l'attente de vous lire ou de vous rencontrer, veuillez accepter nos plus sincères salutations, 

Cordialement, 

Les L3 de Science Politique 



Etienne compte sur vous aujourd'hui

Etienne LECOFFRE a besoin de votre aide pour sa pétition “Université Lyon 2 : Pour un droit à réussir son semestre et non pas à simplement lui survivre”. Rejoignez Etienne et 158 signataires.