Une meilleure transparence envers les étudiants et des cours à distance

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Depuis la crise du Covid-19, nous, les étudiants avons mis en avant de nombreux dysfonctionnements au sein de l'organisation de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA). Mais ces problèmes mis en avant se sont révélés être de vraies failles lors de la dernière rentrée universitaire. 

Tout d'abord, nous déplorons le fait qu'aucune transparence n'est de rigueur envers les étudiants. Nous n'étions pas au courant officiellement du passage au stade 2 du plan de rentrée. 
Nous obtenons les informations relatives à l'évolution de l'épidémie et l'impact qu'elle a sur notre université par le biais de la presse. Nous n'avons aucun mail du président, Mohamed AMARA. 

Pour continuer, le stade 2 implique que les étudiants soient séparés d'un mètre chacun dans les amphithéâtres. En revanche, ces bâtiments n'ont pas doublé de volume durant la période estivale. Donc finalement, nous nous retrouvons au même point qu'avant avec uniquement le port du masque en place et parfois, un peu de gel hydroalcoolique ... s'il en reste. 

Afin d'assurer la santé des étudiants ainsi que du personnel universitaire, nous demandons à ce que les cours soient organisés à distance et cela, le plus rapidement possible. Même si cela peut aller à l'encontre de la politique de la faculté, il est tout de même question de santé. 
Pour ces cours à distance, nous proposons des cours en direct sur des plateformes très simples à faire fonctionner et non comme beaucoup ont eu au semestre précédent, des centaines de pages reçues par mail sans aucune explication. 

Il est temps d'agir afin d'assurer à tous, une sécurité vis à vis de l'épidémie. A noter que mettre en place des cours à distance permet aussi de freiner l'évolution de l'épidémie au sein de la fac.