Touche pas à mon CRD

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


La formation des futurs enseignants fournie par l’ESPÉ ne saurait se passer d’un service de documentation efficace et humain. Nous lançons cette pétition aujourd’hui afin de conserver les effectifs de personnel du CRD d’Angers qui permettent d’offrir une formation de qualité aux étudiants et enseignants-stagiaires.

Nous venons d’apprendre que les services de l’Université de Nantes ont refusé de prendre en charge le remplacement d’une collègue BIBAS (Bibliothécaire assistant spécialisé). Son départ en détachement étant prévu le 1er avril prochain, une demande avait été faite pour que ce remplacement soit effectué par une personne dont le contrat venait à terme fin mars, qui était formée, compétente et disponible pour remplir ces fonctions.

Le fonctionnement du CRD est menacé à partir de cette semaine : de trois personnes (2,8 équivalent temps plein) nous passerons à deux (1,8 ETP) si rien n’est fait. Les inspections et les concours approchant, cette configuration ne laisse que peu de choix aux deux collègues restantes du CRD qui ne pourront pas maintenir les horaires d’ouverture habituels et l’accès aux ressources tel que nous le connaissons.

Les conséquences sont directes pour nous, étudiants en formation : fermeture du CRD le mercredi après-midi et le jeudi matin, horaires quotidiens réduits à 8h au lieu de 10h (ouverture à 9h, fermeture à 17h), et un nombre de prêts passant de 10 à 6.

Réduire les horaires d’ouverture, c’est nous empêcher l’accès à un espace de travail calme et propice aux recherches que nous effectuons.

Réduire le nombre de prêts c’est limiter la possibilité d’emprunt de matériel pédagogique. C’est également réduire l’accès aux ressources théoriques, qui sont les clefs de la construction d’un parcours à l’ESPE et de l’analyse de nos pratiques enseignantes.

Réduire les moyens humains au CRD c’est aussi accepter que la formation des étudiants et futurs enseignants soit moins performante. Les compétences des personnels de bibliothèque, qui savent nous orienter et nous conseiller dans nos recherches, ont fait gagner du temps à bon nombre d’entre nous et nous ont permis d’avoir toujours accès aux ressources adaptées, nous permettant de devenir de meilleurs professeurs. Grâce à leur travail, nous avons à notre disposition un centre de documentation performant, fourni et accessible, dont le nombre de prêts (2000 par mois) témoigne de sa pertinence.

Accepter que le poste BIBAS du CRD soit supprimé, c’est mettre plus de pression sur les épaules de nos deux bibliothécaires ainsi que sur nos formateurs ; mais aussi renoncer à une qualité d’écoute et d’aide pourtant cruciale pendant les années de formation à l’ESPÉ. À l’heure où le recrutement des professeurs s’avère difficile, il est important de ne négliger aucun aspect permettant aux futurs enseignants de s’épanouir dans leur vie professionnelle.

Les conséquences humaines sont aussi importantes : une bibliothécaire perd l’emploi qu’elle attendait (elle avait reçu un accord verbal), l'équipe du CRD est réduite sans tenir compte des conditions nécessaires au bon fonctionnement du service dont elle assure la charge, mais ce sont également de futurs professeurs de l’Éducation Nationale qui se retrouvent limités dans leurs possibilités de formation.

Nous, étudiants de l’ESPÉ d’Angers, faisons aujourd’hui appel à l’université de Nantes afin de maintenir le poste de BIBAS du CRD d’Angers.



Louise compte sur vous aujourd'hui

Louise QUESNEL a besoin de votre aide pour sa pétition “Université de Nantes: Touche pas à mon CRD”. Rejoignez Louise et 470 signataires.