Pour la tenue des examens terminaux à distance

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Les étudiants de l'Université de Lille et plus précisément du Campus Pont de Bois ont été informés avec étonnement de la tenue des examens terminaux dans un format présentiel pour le premier semestre de l'année 2020-2021.

Mesure incompréhensible aux yeux des étudiants au vu de la situation sanitaire qui exige la fermeture des universités jusque février 2021, mais également avec un soucis logistique pour les étudiants qui sont retournés à leur domicile familial aux quatre coins de la France.

Effectivement, le choix de rassembler quelques centaines voire milliers d'élèves sur un même site semble plutôt incohérent, même en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale. Car avant d'accéder aux amphithéâtres, il faudra emprunter les transports en commun, souvent bondés et dans lesquels le respect de ces mesures n'est malheureusement pas toujours possible. 

En outre, quid des potentiels cas contacts ou malades lors de la tenue des examens ? Car rappelons que c'est avant tout à une crise sanitaire que nous devons faire face. 

De plus cette décision fait suite à un suivi pédagogique chancelant, avec des professeurs plus ou moins impliqués et de nombreuses difficultés rencontrées par les étudiants depuis le début de cette année scolaire et qui se sont aggravées au cours de ce confinement. 

La plupart des composantes de l'Université de Lille maintiennent les examens en distanciel et cette décision semble décidément dénuée de sens.

Ce choix fait également suite au flou entretenu par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et une absence quasi-totale de communication de la part de la Ministre Frédérique Vidal. 

 

Pour toutes ces raisons, nous demandons la tenue des examens terminaux à distance, dans un soucis de logique et d'équité.