Contre la privatisation des kots étudiants de l'ULiège

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


L’Université de Liège envisage de concéder à un entrepreneur privé les homes étudiants qu’elle possède au Sart-Tilman, dont un home entièrement nouveau de 48 chambres qui est fonctionnel depuis le mois de décembre, mais également de céder un terrain et d’autoriser à cette même entreprise privée la construction de 400 nouveaux logements étudiants sur ce campus, et ce sans aucune consultation des 23 000 étudiant.e.s actuel.le.s de l’ULiège, qui sont pourtant grandement concerné.e.s.

Nous déplorons que l'Université de Liège impose le processus d’externalisation d'une part importante de ses services et nous inquiétons des conséquences que ces externalisations et concessions au privé ont sur les étudiant.e.s et le personnel de l’institution.

Que ce soit le nettoyage, la restauration ou la crèche qui accueillait les enfants des étudiant.e.s et du personnel, l'Université de Liège s'est séparée de ces missions sans évaluer les besoins des étudiant.e.s et du personnel et sans analyser le rapport coût/qualité des services achetés aux sociétés privées dont le but premier est d'atteindre des bénéfices.

Dans ces dossiers, l'Université n'a pris en compte que le coût, en personnel et infrastructure, en se défaisant de sa responsabilité de service public. Elle a, dans le cas du nettoyage et de la restauration, transformé les charges liées à ces missions en factures de prestation, et dans le cas de la crèche supprimé le service offert aux étudiant.e.s et au personnel.

La situation des étudiant.e.s est de plus en plus préoccupante. Le nombre d’étudiant.e.s jobistes ne cesse d’augmenter : à l’heure actuelle, 50% des étudiant.e.s ont un job, dont la moitié pour financer leurs études. Le coût moyen d’une année d’étude est d’ailleurs situé entre 8 000 et 12 000 €. Concernant le nombre d’étudiant.e.s sollicitant l’aide du CPAS, il s’est vu augmenter de 97% entre 2008 et 2018.

La précarité est grandissante et constitue un réel frein à la réussite d’un parcours scolaire, alors même que nous vivons dans une société où avoir un diplôme de l’enseignement supérieur multiplie les chances de trouver un emploi.

Or, les projets actuels de concessions prévoient des loyers nettement supérieurs à ceux pratiqués actuellement dans les homes étudiants (qui varient cette année entre 223 et 330€/mois). De plus, quelles garanties l’Université de Liège peut-elle fournir aux étudiant.e.s concernant la qualité, mais aussi l’évolution des loyers de ces logements ? Comment l’Université de Liège compte-t-elle remplir son rôle public et sociétal, permettant à tous.tes d’avoir le même accès à l’enseignement supérieur ?

Nous demandons que l'Université de Liège travaille activement à rendre accessible son enseignement à l’ensemble des étudiant.e.s et ce notamment en conservant la pleine propriété et gestion des homes étudiants existants, mais aussi en investissant dans la création de plus de logements publics, accessibles et de qualité. La rénovation des homes étudiants actuels doit également être, pour l'Université de Liège, une de ses plus grandes priorités. Ces investissements, bien que conséquents, peuvent être réalisés grâce à l'appui des pouvoirs publics.


Marjolaine Bianchi

Étudiante à l'ULiège

 


Voulez-vous partager la pétition ?