uOttawa renonce aux frais de scolarité printemps-été / uOttawa Waive Spring-Summer Tuition

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


[ENGLISH FOLLOWS]

Avec les cours transférés en ligne, les services tels que le centre d’entraînement et les bibliothèques fermées, et avec un accès limité aux professeurs et autres ressources, nous pensons qu’il est injuste de facturer les frais de scolarité aux étudiants pendant cette session printemps-été.

Avant la crise COVID-19, de nombreux étudiants se trouvaient déjà dans une situation financière précaire, devant souvent occuper plusieurs emplois pour payer les frais de scolarité et les frais de subsistance. Cette précarité, conjuguée à l’insuffisance des services de counselling sur le campus, pèse sur la santé mentale des étudiants. De plus, la crise du COVID-19 a aggravé la situation financière précaire des étudiants et exacerbé bon nombre des problèmes mentaux auxquels les étudiants sont confrontés. De nombreux étudiants ne peuvent pas éviter de s’inscrire à des cours d’été en raison, par exemple, des exigences du diplôme et des restrictions de permis d’études. Par conséquent, le SCFP 2626, la GSAÉD et l'APTPUO demande à l’Université d’Ottawa de rendre les frais de scolarité printemps-été gratuits. Nous croyons que cela est possible, car en 2018-2019 seulement, l’Université d’Ottawa avait un excédent de 91 millions de dollars.

Nous invitons les étudiants, les diplômés, les professeurs et le personnel administratif de l’Université d’Ottawa ainsi que les membres de l’extérieur de la communauté de l’Université d’Ottawa à signer la pétition suivante et à être solidaires.

_______________________________________________________________

With courses moved online, with facilities such as the fitness centre and libraries closed, and with limited access to professors and other resources, we think it is unfair to charge full tuition to students this Spring-Summer session.

Prior to the COVID-19 crisis, many students already found themselves in a precarious financial situation, oftentimes having to work multiple jobs to afford tuition and living expenses. This precarity, together with insufficient counselling services on campus, takes a toll on students’ mental health. Obviously, the COVID-19 crisis has intensified students’ precarious financial situation and exacerbated many of the mental issues students face.

Many students cannot avoid registering for summer courses due to, for example, degree requirements and study permit restrictions. Therefore, CUPE 2626, GSAÉD and APTPUO calls on the University of Ottawa to make Spring-Summer tuition free. We believe this is possible, as in 2018-2019 alone, the University of Ottawa had a $91 million surplus. 

We invite University of Ottawa students, alumni, faculty, and administrative staff as well as members outside the University of Ottawa community to sign the following petition and to stand together in solidarity.

Sign the petition and let the University of Ottawa know that we, the University of Ottawa community and the general public, demand that Spring-Summer tuition be free.