Pétition pour déposer à l’ONU et CPI pour arrêter la Guerre en RDC

Pétition pour déposer à l’ONU et CPI pour arrêter la Guerre en RDC

0 have signed. Let’s get to 100!
At 100 signatures, this petition is more likely to be featured in recommendations!

Aujourd’hui, je viens à votre autorité pour vous demander de signer cette petition sur « La demande de L’Eglise Congolaise/Mondiale et victimes de la guerre de la RDC à l’ONU d’arrêter la guerre en RDC et réintégrer les soldats » et « pour la CPI d’établir un Tribunal Spécial sur les conséquences négatives de la guerre en RDC, Ancien régimes et l’Exploitation Illégale des Ressources Minières au pays et à la population depuis 1996-2019 ».

Je m’appelle Evariste Umba-Tsumbu, victime indirecte de la guerre en RDC et Pasteur de Life Change Ministry (enregistré  en Afrique du Sud : 090-057-NPO) depuis 2011 et opérant aussi aux Provinces de Kinshasa et Kasaï. Licencié en Sciences -Chimique à l’Université de Kinshasa, Maitrise en Sciences Organométalliques à l’Université de Cape Town et Candidat de Doctorat en Ingénieur des Minerais à l’Université de Witwatersrand. Life Change est aussi enregistrée comme « Life Change Centre » à la Branche d’ONG de l’ONU appelee « CSO net ‘Civil Society Network’ » depuis 2017 dans cette site internet : http://www.un.org/ecosoc/ngo

Apôtre Ezekiel Mey Kabamba, un Congolais d’International Restoration Church (IRC: NPO-141-820 depuis 2010) croit « Qu’une Forte Lobbying est une nécessité pour mettre fin à cette macabre guerre à procuration ».

Mr Olivier Kalenga est Directeur d’NGO ‘Congolese Support” basé en Afrique du Sud et enregistré avec 168-461 NGO depuis 2015. Il est Licencié en Chimie et chercheur scientifique en physiologie de la plante et biologie moléculaire de l’Université de Cape Town. Il croit fortement que « nous faisons tous parti de la grande famille de Dieu. Si nous nous unissons tous comme « Un », personne ne tombera. C’est pourquoi, tenons-nous tous ensemble pour combattre cette guerre en RDC. Le droit de l’homme donne à tout homme droit de vivre en paix. C’est pourquoi je viens exiger à l’ONU et CPI « la paix en RDC et l’arrestation des criminels comme c’était le cas de Thomas Liwanga conformément aux résolutions de l’ONU

 

L’évangéliste Bonaparte Amani Marandura est étudiant au Global Discipleship Program, une école de ministère accréditée en Afrique du Sud. Il a également étudié au Veritas College (une école de théologie biblique) en Australie. Il est président du ministère de la génération Daniel. Il est également représentant principal du CMC (collectif de mouvement pour le changement) en Afrique australe où il réside actuellement. C.M.C a été créée le 15 avril 2009 à Kibamba, Territoire de Fizi, Province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo.  

  
En 2012, le 23 juillet, dans une interview offerte par Paul Kagame à Talk to Al Jazeera, présentée par Peter Greste, sur la question de l'implication du Rwanda dans la guerre ou de la responsabilité de soutenir le CNDP (Congrès de la défense du peuple) et les rebelles du M23 en RDC, le président Kagame, a déclaré que le Rwanda n'était pas le seul à s'associer à cette rébellion, mais aussi ceux du gouvernement congolais, depuis le sommet. Étant donné que les Nations Unies sont une entité internationale qui régit le maintien de la paix dans le monde et que l'Est de la RDC est la victime immédiate de ces atrocités, nous, de l'avis du CMC et de la communauté congolaise, croyons que si les coupables restent impunis, Les valeurs des droits de l'homme protégées par l'ONU sont détruites et de nombreuses victimes innocentes (femmes et enfants) continueront à augmenter. Par conséquent, nous demandons avec effet immédiat l’arrestation et le renvoi devant le tribunal pénal international de toutes les personnes impliquées de l'intérieur et de l'extérieure de la RDC.

 Bishop Martin Pangburn a été nommé comme Ambassadeur pres-ONU et la communauté Americaine pour cette initiative. Bishop Martin est basé à Arizona et dirige Prime Directive Ministries

Jésus dans les Béatitudes dit : Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! (Mathieu 5 :9).  Le pays est entrain de souffrir depuis 1996 et la guerre a causée d’exploitation illégale des ressources minières: au moins millions de tonnes de cobalt, coltan et autre minerais utilisés par le monde dans le domaine électronique et armement avec multi-milliards de dollars de valeur. Millions de population qui ont quitté leur village, maisons et possessions pour trouver refuge à d’autre places, et au moins 8 millions de mort, millions des femmes et enfants violés et millions d’enfant entrain de mourir de la malnutrition. C’est la plus mortelle de guerre depuis la seconde guerre mondiale.

ONU a essayé de résoudre le problème par force à partir de la « MONUSCO » avec au moins 14,000 soldats mais sans succès jusqu'à ce jour et les hostilités continuent entre le gouvernement et rebellions avec civil comme victimes, ceci ne va pas encourager l’investissement. Comme Chrétiens, nous croyons comme Jésus-Christ que « la Solution Pacifique en Dialogue est le seul chemin de sortie de la crise ».

La pétition va demander à l’ONU et CPI les choses suivantes :

1. L’Arrêt Immédiate de la Guerre – un Appel fait par l’ONU

2. Appel pour « Un Dialogue National entre les parties en conflit dont la Médiation sera assurée par l’ONU et les Organisations Chrétiennes supportant cette pétition – pour l’ONU

3. L’Etablissement d’un Tribunal Spécial pour les parties responsable des crimes de guerre et d’Exploitation Illégale des ressources et l’écoute des victimes – appel par la CPI.

4. Etablissement des fonds de démobilisation des enfants soldats, réintégration des soldats et compensation des « victimes direct de crimes de guerre » et de rapatriement des refugiées dans leur village qui sera sponsorises par les compagnies déclaré coupable par la CPI d’exploitation illégale des ressources minières en RDC - appel par l’ONU

 

Selon le rapport d’Office Français de Protection des Refugies et Apatrides (OFPRA) d’Aout 2014 d’Exploitation et d’exportation des minerais dans l’Est avait présenté le rapport des Nations Unis de 2002 qui avait mis en évidence la liste de 22 entreprises impliquées à l’Exploitation illégale de Coltan dans les Kivus/RDC avec comme pays transit: la Chine, la Thaïlande, etc.   

 

Le Nom de l’Entreprise et Pays d’Origine  
Commet Uganda Coltan Trading Mr. Salim Saleh (Ouganda)
Afrimex Idem (Grande-Bretagne) 
Amalgamated Metal Corp. Id. (Grande-Bretagne)
Cabot Corporation Tantalum Processing (USA)
Cogecom Coltan Trading (Belgique)
Euromet id.(Grande-Bretagne) 
Finconcord SA id. (Suisse) 
Finmining id. Saints Kitts (Antilles)  
H.C. Starck GmbH & Co Coltan Processing (Allemagne) 
Kemet Electronics Capacitor/Manufacturer (USA) 
Malaysian Smelting Cor. Coltan Processing (Malaisie) 
Nac Kazatomrom Tantalum Processing (Kazakhstan)  
Ningxia non Ferrous Metals id. (Chine) 
Pacific Ores Metals Coltan (Hong Kong/Chine) 
Rarement ltd id. Saints Kits (Antilles) 
SLC Germany GmbH id. (Allemagne)  
Sogem id. (Belgique)  
Speciality metals Company SA id. (Belgique)  
Trademet SA id. (Belgique)  
Trinitechinternational Inc. Id/exploitation (USA) 
Vishay Sprague Manufacture (USA/Israël)
Eagle Wings Resources Coltan Exploitation (Rwanda)  
 

 

Les sanctions du code minier sont définies par les articles 289 à 298 et XIII (articles 299 à 311) . Elles font référence à des manquements à des obligations administratives. Mais, aucun suivi n’a été effectué jusqu’ à ce jour.  Le Congres Américain a adopté en juillet 2010 la loi Dodd-Frank de réforme de Wall Street et de protection du Consommateur (Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act) qui comprend une disposition (la section 1502) qui a pour but « d’empêcher l’armée nationale et les groupes rebelles en RDC de se servir en toute illégalité des bénéfices qu’ils dégagent du commerce des minerais pour financer leurs combats. Mais cette loi n’a pas été strictement appliquée.

L’ONU avait votée un ensemble des résolutions (Résolutions 1493 de 2003, 1533 de 2004, 1596 de 2005 et 1856 de 2008) pour sanctionner et responsabiliser les Etats. Toutefois, comme le signale International Crisis Group (ICG) dans un rapport publié en 2011, ces résolutions n’ont pas eu les effets escomptés.  Le « comité des sanctions » instauré par le Conseil de Sécurité des Nations Unies n’a sanctionnée que 31 personnes et sociétés en 5 ans. Ces sanctions n’ont souvent pas été appliquées par les Etats faute d’un gouvernement stable au Congo Pour faciliter le processus.

Comme Congolais, les Chrétiens Mondial et leaders de la Société Civile, nous croyons fortement « qu’Il est temps pour l’ONU en collaboration avec le gouvernement actuel de la RDC de venir sur une table de négociations pour stopper la guerre et appliquer les sanctions contre les Individus, Entreprises et Etats impliqués ».

 S’il vous plait, signez et partagez-en

Merҫi pour votre soutient

Contacts: 

-      Pasteur Evariste Umba-Tsumbu

      Tel: +27 79 091 0554

       E-mail: evaristeu21@gmail.com

-     Apôtre Ezekiel Mey Kabamba

      Tel: +27 72 042 2184

-      Mr. Olivier Kalenga

       Tel: +27 83 994 2758

-      Mr. Bonaparte Amani Marandura

       Tel: +27 81 316 1861

0 have signed. Let’s get to 100!
At 100 signatures, this petition is more likely to be featured in recommendations!