#StopEngraisChimique

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


De 1990 année du renouveau démocratique à 2018, des millions de tonnes d’engrais
chimiques et produits phytosanitaire ont été déjà déversé dans l’environnement béninois. Face
à cette extermination en sourdine du peuple béninois, ne pas prendre les mesures qui
s’imposent, c’est risquer sur le long terme des conséquences au détriment de l’intérêt même
de toute la société et des générations futures.
Les engrais sont généralement utilisés pour les cultures en tant que compléments nutritifs de
façon à améliorer leur croissance, leur rendement et la qualité. Le constat inquiétant fait au
Bénin ces dernières décennies c’est l’utilisation abusive des engrais chimiques et produits
phytosanitaires dans le domaine agricoles. La majorité des agriculteurs béninois reste
incapables de lire et de comprendre les notices d’utilisation des engrais chimiques et produits
phytosanitaires en vue de leur utilisation efficiente. Ainsi, ils font augmenter par imprudence
et incidence un grand risque de surdosage ou de confusion entre ces produits chimiques avec
de nombreux effets absolument lourds sur l’environnement et la santé de l’homme. Bien que
l’engrais chimique constitue un atout pour les cultures, il reste et demeure un fléau pour le sol,
l’eau, l’écosystème et la santé humaine. Au nombre de ces engrais chimiques et produits
phytosanitaires les plus utilisé nous avons : Azote (N), Phosphore (P), Potassium (K), Soufre
(S), Chlore (Cl), Magnésium (Mg), Calcium (Ca), Ethéphon, Sodium (Na) etc... Ces éléments
sont souvent complexés. Or, la Loi Cadre sur l’Environnement en République du Bénin en
son Article 3-b stipule que « « Chaque citoyen a droit à un environnement sain, satisfaisant et
durable et a le devoir de le défendre, c’est justement dans cette logique que je m’inscris en
lançant cette pétition pour stopper l’utilisation intensive d’élément chimique dans
l’agriculture béninoise.

Je vous alerte à nouveau sur la nécessité de vous saisir en priorité et sérieusement du
problème crucial de l’utilisation intensive des engrais chimiques et produits phytosanitaires
dans l’agriculture béninoise. Ce fléau est à l’origine de plusieurs dégâts sur la santé des
béninois et sur leur cadre de vie à savoir la pollution des sols à travers leurs appauvrissement,
la pollution des cours d’eaux, la pollution de la nappe phréatique et induit aussi le
renforcement de l’effet de serre principale cause du réchauffement climatique. Outre, cette
contamination chimique généralisée de l'environnement, il est à constater au niveau des animaux, des végétaux et surtout des hommes, la multiplication des microbes et bactéries, l’intoxication
alimentaire, le développement des maladies comme le goitre, les cancers gastriques,
intestinales, les maladies oculaires, les malformations congénitales, et le dysfonctionnement
des fonctions endocrines et exocrines.
Malheureusement, l’Etat central continue de donner des avis favorables et d’homologuer les
prix des engrais chimique et produit phytosanitaire sur la base de procédures obsolètes, ceci
en contradiction avec les Objectifs du Développement Durable.
Ne pas prendre les mesures qui s’imposent, c’est risquer sur le long terme des conséquences
au détriment de l’intérêt même de toute la société et des générations futures.



BENIN VERT compte sur vous aujourd'hui

BENIN VERT a besoin de votre aide pour sa pétition “United Nations Environment Program: #StopEngraisChimique”. Rejoignez BENIN VERT et 14 signataires.