RDC : Une transition exceptionnelle en RD Congo sans les Systèmes de Joseph Kabila!

RDC : Une transition exceptionnelle en RD Congo sans les Systèmes de Joseph Kabila!

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
UNITED NATIONS AFRICA UNA a lancé cette pétition adressée à la France, la Belgique et aux Etats Unies d’Amérique. et à

Le hold-up de Joseph Kabila sur la présidentielle en RD-Congo

Jean-Yves Le Drian ministre de l'Europe, Le chef de la diplomatie française  a estimé, jeudi 10 janvier, que les résultats annoncés de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) ne semblaient "pas conformes aux résultats que l'on a pu constater ici ou là".

Révélations du Financial Times, TV5 Monde et Radio France internationale (RFI)

Un consortium médiatique composé du quotidien britannique The Financial Times, TV5 Monde et Radio France internationale (RFI), dénonce ce résultat. Avec la collaboration du Groupe d’études sur le Congo (GEC), un institut de recherche de l’Université de New York, ils ont pu consulter les données livrées par un lanceur d’alerte de la Ceni, et celles collectées par la Conférence épiscopale congolaise (Cenco). L’examen des premières, portant sur 87 % des suffrages exprimés, permettrait de conclure que plus de trois millions de voix en faveur de Martin Fayulu ont été purement et simplement détournées et portées au compte de Félix.

Félix Tshisekedi : « Le "deal" avec Kabila était en vue d’une coalition au gouvernement »

Le nouveau président Félix Tshisekedi a admis, lors de sa visite à Windhoek (Namibie), avoir eu une entente avec son prédécesseur Joseph Kabila, mais pour un gouvernement de coalition.

« C’est un deal que nous avons fait pour que, d’abord, l’alternance se fasse pacifiquement. Donc, il y a eu cette entente, et elle s’est faite pacifiquement pour qu’après les élections législatives et la majorité qui s’en est dégagée, il y ait une coalition avec le camp de M. Kabila, le camp sortant », a déclaré M. Tshisekedi en réponse à une question de journaliste.

Les États-Unis ont annoncé vendredi qu'ils interdisaient désormais leur territoire à plusieurs responsables de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), notamment le chef de la Commission électorale et le juge qui a validé les résultats.

« Ces individus se sont enrichis personnellement par l’usage de la corruption ou en dirigeant et supervisant des violences contre des personnes exerçant leur droit à se rassembler pacifiquement et leur liberté d’expression », a indiqué le département d’État américain dans un communiqué.

« Les États-Unis apportent leur soutien au peuple de la République démocratique du Congo après le transfert historique de pouvoir dans ce pays », a ajouté le ministère américain des Affaires étrangères. « Il y a cependant des inquiétudes légitimes sur la conduite et la transparence du processus électoral ».

Washington a donc décidé d’inscrire sur sa liste noire des personnes interdites de territoire le président de la Commission électorale Corneille Nangaa, le vice-président de cette instance Norbert Basengezi, le président de l’Assemblée nationale Aubin Ndjalandjoko et le président de la Cour constitutionnelle Benoît Lwamba Bindu.

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !