Inscrire le thé froid Migros au patrimoine mondial de l'UNESCO

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


L'initiative pour des logements abordables, le port des chaussettes-birkenstocks, avoir une langue compréhensible par les autres, tant de choses divisent la Suisse. En ces difficiles temps de crise, ce qu'il nous faut, c'est s'unifier, se sentir à nouveau part d'un tout plus grand et plus significatif que soi. A la tâche de fédérer tou·te·s les suisse·sse·s, il y en a un qui excelle : le thé froid Migros.

Au citron, à la pêche, Light (what), Zero (what are you doing), Cynorrhodon-hibiscus (non mais ça va pas la tête), Grenade-Guarana (stop it already), tant de déclinaisons gustatives pour un même sentiment d'unité.

C'est en ce sens qu'il nous parait légitime de plaider ensemble pour l'inscription de ce vestige national - de cet ultime pilier d'une démocratie fébrile - de cette bannière qui tient à bout de bras l'unité d'un peuple - au patrimoine mondial de l'Humanité