Pétition fermée

Une taxe TOBIN sur les transactions financières pour pérenniser le financement de la Sécu.

Cette pétition avait 13 signataires


Une taxe TOBIN sur les transactions financières pour pérenniser le financement de la Sécurité Sociale

La future élection du président de la république française de 2017 amène les candidats à toujours plus de surenchères pour les uns et plus d’austérité pour les autres en matière de remboursement ou de financement de la Sécurité Sociale.

Les richesses d'un pays sont créées par les forces vives de la nation que sont les entreprises et les salariés dans cette économie dite réelle. Depuis 40 ans environ, ces richesses créées profitent essentiellement au monde de la finance, des banques, de la bourse et du CAC 40. Pour exemple en France, le résultat de l’exercice 2016 du CAC 40 a été en augmentation de plus de 10% et a rapporté 55,7 milliards d’€ de dividendes à leurs actionnaires.

Cette ploutocratie de profiteurs improductifs dont l'idéologie se résume à toujours plus de profit financier, a fragilisé durablement notre société économique et notre Sécurité Sociale. C'est ce que l'on définit dans le langage politiquement correct comme la crise économique mondiale génératrice de centaines de milliers de chômeurs et d’emplois précaires.

La dernière crise financière de 2008 sur les subprimes, nous a spolié, nous les contribuables de l’économie réelle, de plus de 1000 milliards d'€ pour l'Europe et de plus de 7700 milliards de dollars aux Etats Unis pour sauver et renflouer les banques privées pleinement responsables de ces actifs pourris,. Pour quel résultat ?? Alors que l’on nous annonce déjà une prochaine crise financière mondiale !!

De ce constat révoltant, il est devenu impératif pour pérenniser le financement de la sécurité sociale que le monde de la finance paie le juste prix de leur exploitation de notre économie réelle et de cette Sécurité Sociale qu’ils ont fragilisées.

D’autre part, les progrès vertigineux de la robotique, du numérique et de l’intelligence artificielle nous amènerons incontestablement d’ici une trentaine d’années vers la suppression de centaines de milliers d’emplois. Le financement de la Sécu est essentiellement basé sur les cotisations de la masse salariale (c’est-à-dire sur le nombre des salariés ) des entreprises. Ces dernières n’ont pas vocation à faire du « social » mais avant tout des bénéfices, et dès qu’elles le pourront, remplaceront les humains par des robots dont l’intelligence artificielle sera bien supérieure en matière de productivité.

Des voix de visionnaires et de chefs d’entreprises reconnus s’élèvent déjà comme celles de Bill GATES et d’Elon MUSK ayant compris que le chômage est devenu structurel, s’expriment pour qu’une cotisation sur les robots soit imposée pour financer les comptes sociaux. Alors allons plus loin et plus justement, légiférons au niveau européen pour une taxe TOBIN sur les transactions financières quotidiennes pour pérenniser son financement.

La Sécurité sociale créée en 1945 par le Conseil National de la Résistance et le Général De Gaulle ne s’est pas faite par hasard. Elle est issue du retour d’expérience de décennies de drames humains vécus par nos parents et grand parents. Lors des deux guerres mondiales et de la grande crise de 1929, les banqueroutes des banques et des assurances privées se sont succédé et les salariés ont vu partir en fumée du jour au lendemain toutes leurs économies dans lesquelles ils avaient cotisées pendant des années.

Cette Sécurité Sociale,  incontournable et vital système par répartition intergénérationnel  est le seul système à même de préserver  l'égalité de traitement quel que soit nos revenus et notre état de santé  devant  la maladie, la retraite, les accidents, le handicap et le chômage d’autant plus pendant les grandes périodes de crise économique.

Par cette obole sociale du monde de la finance, c'est l'esprit de la fameuse taxe Tobin (de l'économiste prix Nobel en 1981 qui souhaitait affecter cette taxe au pays émergeants à l’origine) que je propose à nos gouvernants français et européens pour pérenniser les comptes de la Sécurité Sociale.

Cette taxe  aurait pour avantage de faire baisser les charges patronales des entreprises et de les rendre plus compétitives vis à vis des pays à bas coût. Elle rétablirait un équilibre certain entre l'économie réelle et le monde de la finance qui sclérose un peu plus chaque jour les investissements créateurs de richesses et les projets d'innovations dans l'économie réelle.

Les défenseurs de la taxe Tobin indiquent qu'au taux de 0,2% à 0,5 %  de prélèvement sur les transactions financières quotidiennes, la taxe pourrait rapporter pour la France la bagatelle de 30 à 60 Milliards de €, et au niveau européen 10 fois plus.

C'est enfin une question de justice et de morale pour l'ensemble des français(es) qui se lèvent tôt pour aller travailler, pour les retraités(es) aux faibles pensions, et pour cette jeunesse sans perspectives d’avenir et d’espérance d’une société plus humaine ou nous pourrons continuer à vivre ensemble sans la peur du lendemain.

 



Marc compte sur vous aujourd'hui

Marc BEAULATON a besoin de votre aide pour sa pétition “Une taxe TOBIN sur les transactions financières pour pérenniser le financement de la Sécurité Sociale”. Rejoignez Marc et 12 signataires.