Victoire

une place a la SEM pour Alizée

Cette pétition a abouti avec 132 signatures !


Pour une réponse de scolarité adaptée pour Alizée

à la rentrée de septembre 2014

 

En septembre 2014, de très nombreux élèves en situation de handicap ne pourront être accueillis dans les classes CLIS (Classe pour l’Inclusion Scolaire), ou ULIS (Unité Locale pour l’Inclusion Scolaire) ni dans les Etablissements sociaux et  médico-sociaux (ESMS) adaptés qui leur conviendraient au regard de leurs besoins.

Ils ne pourront avoir de réponse en lien avec la notification de la CDAPH les concernant, car les listes d’attente s’allongent face au manque de places.

L’incompréhension, la lassitude, l’angoisse et la colère gagnent les familles face à cette injustice.

 

Ceci est notre cas, car notre fille Alizée âgée de 13 ans voit son orientation pour septembre 2014 refusée par manque de places sur une structure adaptée correspondant à sa déficience motrice : la SEM (Section d’Education Motrice) de Lons Le Saunier.

 

Or d’après l’article L131-1 du code de l’éducation :

<!--[if !supportLists]-->-       <!--[endif]--> l’instruction est obligatoire  pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre six ans et seize ans.

Et d’après l’article L351-1

<!--[if !supportLists]-->-       <!--[endif]-->les enfants et adolescents présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant doivent être scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires de leur secteur, et dans les établissements adaptés (CLIS, ULIS, ESMS) dès lors qu’ils ne peuvent plus être scolarisés en milieu ordinaire (en lien avec leur projet de scolarité et la décision de la CDAPH). 

 

Respect de la loi et des droits des personnes handicapées ?

En ne respectant pas les décisions de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées), et les notifications de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), l’Inspection Académique et l’ARS (Agence Régionale de Santé) ne respectent pas la loi 2005-102 du 11 février 2005 qui garantit l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

 

Discrimination

L’inclusion est très importante, mais Il faut aussi permettre aux enfants en situation de handicap d’accéder à une réponse adaptée pouvant répondre à leurs besoins.

Le manque de réponses scolaires adaptées pour les enfants en situation de handicap peut provoquer leur désocialisation, ainsi que celle des parents qui pourront être contraints d’arrêter de travailler. Ceci est inadmissible car cela détruit le travail entrepris en amont par les familles, et les professionnels qui œuvrent au service de la scolarité de l’enfant.

Il s’agit purement et simplement d’une politique discriminatoire qui coûte cher à la société.

 

Nous refusons :

 

- Les affectations qui ne seront pas en accord avec les notifications MDPH reçues par les familles.

 

- D’attendre la fin des vacances d’été pour connaître l’affectation de notre fille.

 

Nous exigeons :

Des réponses concrètes de l’Inspection Académique du Jura et de l’Agence Régionale de Santé pour notre fille avant : le 30 juin 2014.

- Des places pour les CLIS et ULIS ainsi que pour la Section d’Education Motrice (SEM) pour la rentrée 2014 pour les enfants en liste d’attente.

 

 

 

 



Laetitia compte sur vous aujourd'hui

Laetitia GRANADOS a besoin de votre aide pour sa pétition “une place a la SEM pour Alizée”. Rejoignez Laetitia et 131 signataires.