Essence trop chère! Si nous organisions une "journée sans carburant".

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Face à l'envol des taxes sur les carburants, voulu et calculé par le gouvernement, et face à la continuité des augmentations déjà programmée pour les prochaines années, posons-nous de vraies questions:

Que va devenir notre pouvoir d'achat, et plus globalement, comment pourrons-nous vivre décemment si nous devons, dans quelques années, consacrer le tiers, la moitié, voir les trois quart de nos salaires au seul budget éssence?

Et à terme, quel sera l'état de l'économie française quand les actifs ne pourront plus se rendre à leur travail, quand les entreprises, transporteurs, taxi, commerciaux, livreurs, entreprises de BTP (etc...) ne pourront plus assumer les coûts de fonctionnement liés aux carburants, les retraités ne pourront plus faire leur courses quotidiennes, les citoyens ne pourront plus partir en famille ou en vacance...?

Devant cette menace sociale et sociétale, portée par un gouvernement borné, jacobin et ultra urbain, et sous couvert d'une "transition écologique" de façade dont nous ne sommes pas dupe, nous pourrions, pour faire suite aux différentes manifestations qui ont déjà été mises en place, et continuer la lutte, nous mobiliser en organisant "une journée sans carburant". 

Nous, les citoyens qui nous servons au quotidien, contraints et forcés, d'un véhicule motorisé thermique quel qu'il soit (voiture, moto, camion, bus, scooter, etc...) pourrions ainsi rester chez nous toute une journée.

Alors, le gouvernement prendrai peut-être la mesure des retombées économiques engendrées par cette journée sans carburant et sans véhicule. Il pourrait par la suite décider de continuer (à ses risques) ou non cette taxation des carburants de moins en moins soutenable pour la majeure partie de la population.

 

 



David compte sur vous aujourd'hui

David BARONNET a besoin de votre aide pour sa pétition “Une journée sans carburant.”. Rejoignez David et 2 008 signataires.