Un toit pour une mère célibataire et ses 3 enfants !

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !


Je vous explique ma situation. Je suis une femme célibataire, mère de trois enfants  en bas âge. J'ai 2 garçons et 1 fille âgés de 8 ans, 5 ans et 2 ans. 

Je suis sans domicile fixe depuis 9 ans, hébergée de gauche à droite par des amies et connaissances. Je n'ai jamais eu de logement personnel en France. Et je n’ai pas de famille proche en France. 

Pour subvenir aux besoins de ma famille, je travaille comme AVS (j’accompagne les enfants en situation d’handicap) mais aussi comme animatrice interclasse dans deux écoles du deuxième arrondissement de Paris.

Faute de logement, j'ai été obligée d’inscrire mes enfants à côté de mon lieu de travail. Mon grand garçon est en classe de CM1, la petite en grande section à l’école maternelle et le plus petit en crèche. 

J'ai fait toutes les démarches nécessaires depuis 9 ans pour tenter d'obtenir un logement social mais à ce jour, je n'ai jamais eu même une simple proposition. Je suis épuisée de cette situation. 

Ma demande de logement est enregistrée à la mairie du 10e arrondissement de Paris depuis 9 ans. Je la renouvelle tous les ans, malgré cela, je n'ai toujours pas de proposition.

J'ai fait la démarche nécessaire pour accéder à un logement au titre Dalo et entrepris tous les recours pour faire aboutir ma démarche. J'ai même vu un avocat dans une association pour faire valoir mes droits au logement. Le Dalo m'a reconnu comme prioritaire depuis 2016 mais a ce jour, je n'ai jamais eu une proposition de logement. J'ai envoyé des courriers recommandés à Michel Cadot, le Préfet de Paris ainsi qu'Ian Brossat, l’adjoint du maire de Paris chargé au logement mais après des sollicitations multiples je n’ai jamais reçu de réponse.

J’avais une assistante sociale qui m’avait reçue et répondue que je pouvais chercher une maison dans le parc privé. Mais même avec le salaire de mes deux emplois et la pension alimentaire que me verse le père de mes enfants, mes revenus restent trop faibles pour me permettre de prétendre à un logement du secteur privé.

J’ai aussi rencontré l’assistante sociale de l’école de mon fils pour essayer de lui expliquer ma situation mais je n'ai pas eu une réponse concrète.

Comment puis-je élever mes trois enfants et avoir une vie stable dans cette situation ? 

Actuellement, mes enfants et moi bénéficions de l'hospitalité de deux amies. 
La première habite dans un F3 dans le 17ème arrondissement. Elle est mariée et maman de 3 enfants. Nous sommes hébergés chez elle et je dors au salon.
Ma seconde amie habite dans le 13e. Cette situation n'est pas évidente pour les enfants. Mon souhait le plus cher pour Noël serait d'offrir un toit à mes enfants pour fêter dignement les fêtes de fin d'année. 

Tous les matins, je dois préparer mes 3 enfants sans savoir exactement où nous dormirons le soir même. Ma vie se résume à courir entre le 2ème arrondissement où je travaille et les logements de mes amies situés dans le 13e et 17e arrondissements. Mon fils a sauté une classe. C'est un petit surdoué. Il travaille super bien à l’école, il est très intelligent. Mais je remarque que cette situation joue beaucoup sur lui, il n’a pas les conditions qui lui faut pour vivre une scolarité normale et je m'en veux. Parfois, il est tellement fatigué par nos multiples déplacements... Je m’inquiète pour son avenir scolaire à cause de cette situation insupportable. Je me dis que mes enfants n’ont rien demandé et qu'ils ne devraient pas vivre cette misère.
Je suis une maman fatiguée, épuisée moralement, psychologiquement et physiquement de cette situation.

Les personnes qui m’hébergent ne peuvent pas continuer à nous héberger.
Je les comprends, je ne peux pas rester éternellement chez elles. Mes amies et leurs familles ont besoin de leur intimité aussi.

Voilà ma situation ! Je vous demande de m’aider en signant cette pétition afin que le Préfet de Paris puisse m'accorder un toit pour moi et mes 3 enfants. 
Je suis une maman qui souffre. Je ne sais plus quoi faire. Je suis à bout.

Merci beaucoup