Pétition fermée

Un meilleur accompagnement des parents employeurs d'assistantes maternelles

Cette pétition avait 58 signataires


Depuis des années, de nouvelles lois et organismes viennent lutter contre la précarité des assistantes maternelles. 

Aujourd'hui, il est temps de lutter contre celle des parents employeurs. 

En effet, actuellement en temps que parent employeur vous avez tous les devoirs, mais aucun droit. 

Attention : ce qui suit s'adresse plus particulièrement aux endroits où il y a un déséquilibre entre l'offre et la demande. Là où il n'y a pas assez de places disponibles dans les différentes structures d'accueil. 

Par exemple, je suis actuellement confrontée à un réel problème de prise en charge de mes enfants. Mon assistante maternelle va prochainement faire une formation obligatoire de 10 jours, les lundis et mardis. Je lui confie mes enfants uniquement les lundis et mardi (je travaille à mi-temps). A noter que les jours de garde ont été imposés à sa demande, et que j'ai dû moi-même négocier avec mon employeur par la suite. Pas le choix, il n'y avait personne d'autre sur le secteur. 

A ce jour, je n'ai personne pour prendre le relai et garder mes enfants pendant ces jours de formation. 

Prendre des congés payés n'est pas envisageable, car par la suite mon assistante maternelle a droit à ses 5 semaines de CP (que je pourrais difficilement lui accorder s'il me manque 10 jours). Mon compagnon à quant à lui une partie de ses congés payés imposés.

J'ai contacté plusieurs assistantes maternelles du secteur. Aucune n'accepte de garder mes enfants de manière exceptionnelle. Soit parce qu'elles n'ont pas la place (et ne veulent pas entamer les démarches d'une dérogation, qui semblent compliquées) ou qu'elles n'ont clairement pas envie (et qui ne s'en cachent pas).

En attendant, je dois toujours travailler, payer mon assistante maternelle pendant sa formation ET en même temps garder mes propres enfants. Cherchez l'erreur.

Ni le RAM ni la PMI n'ont de solutions miracles. Si les assistantes maternelles ne veulent pas c'est leur choix. Mais moi, ai-je le choix? Je suis coincée entre mes obligations professionnelles et celles de parent employeur.

J'ai alors contacté le Conseil Départemental du Bas-Rhin pour trouver de l'aide. Raté... Ils ne s'occupent que de la mise en place de la formation, pas du reste. C'est à nous, parents employeurs, de trouver une solution. Soit avec la famille, les amis, les voisins (??). C'est bien joli, mais nous n'avons pas tous de la famille, des amis ou voisins disponibles à proximité. 

Réponse (ahurissante) de la personne au bout du fil : "il ne fallait pas choisir une assistante maternelle débutante que risque d'aller en formation". Oui bien sûr, c'est évident que j'ai eu le choix...... 

Tout ça pour dire qu'à ce jour, je n'ai toujours pas de remplacement. Que je dois maintenir le salaire de mon assistante maternelle pendant sa formation (3,50€ de l'heure x 2 enfants), que je dois aller travailler et garder mes enfants en même temps. 

Ce sont des heures et des jours d'inquiétude, à être dans l'impasse tout simplement. 

Et des exemples comme celui-ci j'en ai à la pelle... 

Le système est fait de manière à ce que en tant qu'employeur nous n'ayons aucun choix. Dans la plupart des cas c'est l'assistante maternelle qui définit tout (son propre salaire, ses plages horaires d'accueil, ses dates de congés, etc). Et nous, nous n'avons pas d'autre choix que de nous adapter. En plus de notre travail.

En 4 ans c'est la TROISIEME fois que je suis confrontée à ce problème. La 3ème fois qu'on me demande de payer une formation et de me débrouiller pour garder mes enfants. Pour moi, il ne s'agit plus d'une situation exceptionnelle.

Aujourd'hui je dis STOP ! 

Parents employeurs, nous ne sommes pas des vaches à lait. Il est temps aussi de sortir de notre précarité. 

Je propose plusieurs solutions pour pallier notamment au problème cité ci-dessus : 

- faire les formations le samedi. De cette manière, cela n'impacte en rien les parents qui travaillent la semaine. Et pour ceux travaillant dans le commerce le samedi (et ils sont nombreux), il sera plus facile de trouver quelqu'un qui les dépannera le samedi pour la garde des enfants (conjoint, famille, amis). Les assistantes maternelles auront aussi moins de difficultés à faire garder leurs propres enfants pendant qu'elles sont en formation. 

- si le parent employeur doit prendre un congé payé ou sans solde pour garder ses enfants pendant les jours de formation, le Conseil Départemental s'engage à lui-même maintenir le salaire de l'assistante maternelle, et non le parent employeur. De cette manière, le parent employeur ne sera pas lésé de prendre un congé tout en état obligé de payer son assistante maternelle pour un service qu'il n'a pas. 

- dans ces cas exceptionnels, prévoir des démarches simplifiées et limitées dans le temps pour les extensions d'agrément de dépannage. Par exemple chaque assistante maternelle pourrait disposer de 10jours à repartir comme elle le souhaite, en adressant un courrier justifié auprès de le PMI. Cela peut aussi valoir pour les arrêts maladies inopinés des assistantes maternelles auxquels il est souvent difficile de faire face en temps que parent employeur. 

- prévoir des assistantes maternelles de remplacement, dédiées en partie pour ce genre de remplacement. 

- une prise en charge financière intégrale de la part du Conseil Départemental lors de remplacement d'une assistante maternelle pour une formation (et non partiellement comme c'est aujourd'hui le cas)

Ceci est clairement un appel à l'aide. Il est également temps que nous, parents employeurs, soyons entendus et protégés. L'égalité doit être la même pour tous. 

Merci de m'avoir lue, et n'oubliez pas de partager ;-) 



Laetitia compte sur vous aujourd'hui

Laetitia CHEVRE a besoin de votre aide pour sa pétition “Un meilleur accompagnement des parents employeurs d'assistantes maternelles”. Rejoignez Laetitia et 57 signataires.