Un juge de LIMOGES refuse d'instruire 4 viols collectifs et 2 possibles homicides !

0 have signed. Let’s get to 1,000!


Le 7 février prochain, la Cour d’appel de LIMOGES s’apprête à confirmer un refus d’instruire en dépit de viols collectifs prouvés et de deux possibles homicides !

Suite à un précédent non lieu, je suis allé chercher moi-même la preuve des crimes que j’ai subis : l’aveu des viols fait par l’auteur principal.

J’ai découvert 2 homicides possiblement commis par lui : son voisin de palier et un témoin de mes crimes tous deux trentenaires retrouvés morts en slip et en pleine nature.

J’ai transmis ces éléments à la justice en 2017 et saisi un juge d’instruction. Mais ce dernier a ouvert cette procédure sous l’intitulé absurde de « faux témoignage » avant d’occulter la preuve fournie et de déclarer que les viols « n’avaient pas été précédemment matérialisés », recopiant ni plus ni moins des termes du précédent non lieu !

Le procureur élude les morts suspectes dans ses réquisitions, sans jamais s’y référer et qualifie le tout de « construction intellectuelle » basée sur « quelques éléments matériels » !

Pour finir, on me prive arbitrairement d’avocat en me refusant l’aide juridique alors que je suis adulte handicapé du fait de la névrose traumatique créée par les crimes.

Je n’ai eu aucune manifestation pendant 1 an et demi durant lesquels ni le juge, ni le parquet n’ont jugé utile de m’auditionner, d’entendre le témoin, ou de se faire communiquer les procédures relatives aux 2 décès anormaux.

Ils ne font rien.

A l’heure qu’il est, mes violeurs ne sont pas appréhendés et libres de leurs mouvements. Un nombre important de disparitions et de décès non élucidés ont lieu dans l’environnement immédiat de l’auteur principal des crimes.

Qui est responsable des victimes éventuelles ? Combien de HEAULME, FOURNIRET, ALEGRE et autres LELANDAIS faut-il pour qu’enfin la justice fasse son travail ?

Les magistrats ont des comptes à rendre au peuple au nom duquel ils prennent leur décision.

Il faut empêcher ce scandale !

Ce que je vous demande : votre aide afin que des procureurs et juges fassent enfin leur travail et n’étouffent plus la réalité de crimes.

Je compte sur VOUS pour que le 7 février prochain, la cour d’appel de LIMOGES ne puisse plus bénéficier comme par le passé d’un silence complaisant lui permettant d’enterrer une affaire où des viols collectifs sont prouvés et 2 possibles homicides dénoncés.

Si cette pétition n’aboutit pas la justice n’agira pas et des individus extrêmement dangereux continueront de sévir.

EMPÊCHONS DE NOUVELLES VICTIMES !