Un épisode de "Rendez-vous en Terre Inconnue" en France avec Emmanuel Macron

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Monsieur le Président, vous avez souhaité mettre le pays En Marche. J'aimerais que vous n'oubliez pas ceux qui sont En Marge.

Votre diagnostic concernant la crise de notre pays était, semble-t-il, lié à l'inefficacité des politiques depuis 30 ans. D'où votre volontarisme, et votre souci de résultats. D'où le passage en force pour réformer le code du travail par ordonnances. Dans vos communications, vous indiquez vouloir exécuter le programme pour lequel les Français vous ont élu. J'aimerais vous rappeler que 8,6 millions de personnes ont voté pour vous sur les 47 millions d'électeurs au premier tour. Ce qui veut dire environ 18% chez qui vous avez réellement suscité l'envie. Combien parmi eux ont eu peur et ont choisi par défaut ? La "monarchie présidentielle" a ce défaut que nous nous intéressons intensément à la politique pendant quelques mois tous les cinq ans. J'aimerais que vous n'oubliez pas que notre pays ne vous a pas élu avec son coeur.

Si je reviens à votre diagnostic, vous souhaitez être efficace, ce qui est compréhensible. Vous souhaitez libérer le travail, pour améliorer la compétitivité, relancer la croissance et créer des emplois. Soit, c'est une théorie néolibérale qui peut se défendre, même si justement, je pense qu'elle n'a pas fait ses preuves et qu'elle est la cause des crises à répétition en France depuis 1983. Vous souhaitez certainement aller au bout de la démarche car vous pensez que nous ne sommes pas allés assez loin. L'expérience du CICE dont vous êtes le principal artisan (baisse de 20 milliards d'euros sur le coût du travail tous les ans) entre 2013 et 2017 était un premier signe de l'inefficacité de votre approche pour créer des emplois. L'avenir nous dira si vous aviez raison.

En attendant, j'aimerais vous rappeler ce proverbe : "seul on va plus vite, ensemble on va plus loin". Je vous propose de ralentir un peu. Pourquoi pendant une semaine ne pas vous remettre en marche et refaire votre diagnostic. Les occasions sont multiples. Dans les organisations que j'ai pu côtoyer, les dirigeants qui prenaient des décisions qui me paraissaient justes faisaient souvent des tournées sur le terrain. Ils allaient au contact des personnes, en direct, allaient se confronter aux problèmes, sans rapport ou intermédiaire.

L'idée m'est alors venue que vous participiez à l'émission "Rendez-vous en Terre Inconnue" dans notre beau pays. Vous qui semblez très concerné par l'emploi, nous pourrions aller dans une agence d'interim et vous faire expérimenter les emplois non pourvus. Par exemple, comme j'habite en Auvergne, nous pourrions passer une journée dans les usines d'Aubert et Duval dans les Ancizes pour faire les trois-huit. Vous comprendrez peut être alors pourquoi il y a 60 postes ouverts mais peu de candidats, car pour certains le travail du métal est passionnant, mais pas pour tout le monde. Vous comprendrez vite après quelques heures sur le terrain. Bon sinon, si ça ne vous plaît pas, vous pourrez être chauffeur de poids lourd. C'est facile, il suffit de conduire, faire des pauses toutes les deux heures et respecter la limitation de 90 km/h (enfin 80). Vous qui semblez aimer la libre concurrence, attention tout de même aux chauffeurs des pays de l'Est qui prennent des petites camionnettes de moins de 3,5 tonnes et font nettement moins de pause. Mais il n'y a pas que le travail dans la vie, vous pourriez aussi donner de votre temps dans le milieu associatif. Nous pourrions parcourir les différents squats qui sont en train de se réouvrir pour accueillir les mineurs étrangers. Nous pourrions les suivre toute la journée et même servir la soupe à l'accueil de jour pour constater que c'est une activité en plein développement qui connaît une croissance à deux chiffres. Cela pourrait vous inspirer quelques idées pour créer des emplois ou au moins remplacer les contrats aidés qui permettaient de faire tourner ces structures.

De mon point de vue, toute action pertinente part d'un constat précis fait sur le terrain. Je ne partage pas votre diagnostic. Je pense plutôt qu'il y a une crise liée à une quête de sens au niveau de notre pays tout entier. J'aimerais que vous doutiez un peu de votre diagnostic et je vous invite à ralentir pour le remettre en question. Allez sur le terrain et immergez-vous, les oreilles, les yeux et le coeur grand ouverts. Et si je me trompe, tant mieux !



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Un épisode de "Rendez-vous en Terre Inconnue" en France avec Emmanuel Macron”. Rejoignez N et 16 signataires.