Pour le respect de la particule explétive après la locution « sans que »

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La  locution conjonctive « sans que » n’appelle jamais l’emploi de la négation. Pourtant, une mode se répand, qui consiste à introduire l'adverbe de négation « ne » dans les subordonnées introduites par « sans que ». Ainsi peut-on entendre : « Il a pu terminer son travail sans que personne ne le dérange. »

Cette faute est inexcusable !

Certes, la phrase « Il ne vient jamais sans qu’on ne l’en ait prié » est correcte. Mais il s'agit dans ce cas d'une particule explétive, l'emploi de laquelle n'est possible que lorsque la subordonnée s'insère dans un contexte négatif.

Pour préserver la pureté de notre langue, nous proposons que les locuteurs et scripteurs indélicats soient sévèrement punis.



Gabriel compte sur vous aujourd'hui

Gabriel MIKAYELIAN a besoin de votre aide pour sa pétition “Tout le monde: Pour le respect de la particule explétive après la locution « sans que »”. Rejoignez Gabriel et 22 signataires.