Égalité pour les primes dans les hôpitaux

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Employé(es) des secteurs d’imagerie médicale, d'électrophysiologie médicale, des technologues en laboratoire, technologues médicale, de radio-oncologie, des soins à domicile à, de la brancarderie, des CLSC et centre hospitalier du Québec

 


Objet : Nous demandons l’équité dans nos milieux de travail. Primes pour tous.


Les technologues en imagerie médicale, les technologues en électrophysiologie médicale, les TM, technologues en laboratoire, médecine nucléaire, radio-oncologie et membre de l'APTS, ainsi que le personnel des soins à domicile, des plateaux technique dans les CLSC demande une reconnaissance de leurs tâches, des risques encourus associés et donc d’une équité financière des primes de risques.


Sachant :


Que les technologues et les différents titres d'emploi ayant un contact direct avec les patients infectés reçoivent seulement une prime de 4%; [1]
Que les technologues et ces employés effectuent des examens auprès de patients atteint ou suspecté de Covid-19;


Que ces examens sont souvent de longue durée, au-delà de la durée de 15 minutes considérée à fort risque;


Que la Covid-19 touche fortement les systèmes cardiaques [2], respiratoires [3] et neurologiques [4], donc que divers examens de nos professions sont requis pour évaluer les patients;


Que le gouvernement ne reconnait pas les technologues et tout autre titre d'emploi comme des membres de personnel essentiel de première ligne [5];


Qu’un historique démontre que plusieurs technologues et employés des centre hospitalier et CLSC ont dû être testés pour la Covid-19 dans un contexte de contamination dans le milieu de travail;


Qu’environ le quart des personnes touchées au Québec provient du personnel soignant; [6]


Que la deuxième vague apporte une surcharge de travail;


Que la fatigue, le stress et le découragement se fait sentir auprès de ces équipes de travail;

Considérant que :


Le gouvernement octroi des primes à certains travailleurs de la Santé, mais seulement à certains titres d’emploi, en particulier :


Une prime de 8% est offerte aux infirmiers (ères) et aux préposés (es) aux bénéficiaires œuvrant aux urgences et dans les unités zone rouge.


Une prime escalier est également offerte, encore une fois, à certains titres d’emploi (prime d’assiduité de 1000$ échelonnée sur un mois).


Nous demandons une reconnaissance de nos professions par l’octroi de compensation équitable.