Pétition fermée

REJOIGNEZ-NOUS ET SOUTENEZ AVEC NOUS LA MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE POUR QUE LE DÉVELOPPEMENT DE NOTRE CADRE DE VIE SOIT ÉTUDIÉ À CETTE NOUVELLE ÉCHELLE TERRITORIALE, ET PLUS SEULEMENT À L'ÉCHELLE COMMUNALE.

Cette pétition avait 218 signataires


Nous, architectes, urbanistes, paysagistes, acteurs travaillant sur la ville et le territoire de la future métropole Aix-Marseille-Provence, soutenons sa création et son ambition, qui représente à elle-seule, un projet d’avenir optimiste. 

Comme l’ensemble de la société civile, nous soutenons toutes les initiatives collectives et individuelles, publiques et privées qui œuvrent pour la réussite de cette aventure collective.

AUSSI, NOUS LANÇONS UN APPEL POUR UNE MÉTROPOLE CRÉATIVE, UN APPEL POUR UN VRAI PROJET DE TERRITOIRE AIX-MARSEILLE-PROVENCE :

Les habitants de notre territoire sont déjà métropolitains. Et c’est pourquoi le Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône et l’association Devenir sont convaincus de la chance historique qui leur est donnée, de participer ensemble, à la création de la métropole Aix-Marseille-Provence.

Aujourd’hui, notre territoire navigue encore entre un potentiel énorme et un désordre irritant. D’un coté, un site extraordinaire à fortes identités, un patrimoine millénaire, un port international, une industrie spécialisée de pointe, un tourisme florissant, un réseau universitaire d’excellence et des terres agricoles riches. D’un autre coté, un gâchis écologique, architectural et urbain, des déséquilibres sociaux, des clivages d’un autre temps et une complexité administrative inouïe. Aussi, nous devons arrêter ce gaspillage et révéler notre potentiel en construisant ensemble une métropole créative.

Assurer une accessibilité pour tous

Appuyons-nous sur les infrastructures existantes et réinventons leur utilisation (voie de bus réservée sur les autoroutes par exemple…). Imaginons des moyens de transport attractifs qui font de l’habitant un voyageur de sa propre ville. Inventons des centralités linéaires qui connectent  les quartiers et proposent de nouvelles proximités. Mettons en réseau les transports structurants (rails, métro, transports par câbles, bus, taxis partagés, bateau-bus…) et les transports secondaires communs ou privés (parcs relais pour voitures, motos ou vélos). Offrons un véritable maillage de transports en commun avec obligation de résultat. Remettons en cause le dictat du stationnement automobile à la parcelle et refusons le développement de nouveaux quartiers sans réflexion anticipée sur la mobilité. N’isolons plus les activités humaines, pour ne plus segmenter la réflexion et le territoire.

Œuvrer pour un cadre de vie plus harmonieux

Créons de nouveaux espaces publics majeurs sources d’identité collective (digue du large, grand parc linéaire de l’Huveaune, etc.), et réinventons les espaces publics du quotidien. Assurons la continuité des cheminements et désenclavons les quartiers socialement défavorisés, dont les quartiers nord qui sont au cœur de la métropole. Développons des formes bâties et des quartiers mixtes qui dépassent le clivage entre ville compacte et villes diffuses périurbaines. Répondons à la crise du logement par une réflexion qualitative et non uniquement quantitative. Préservons notre patrimoine extraordinaire (centre-villes, noyaux villageois, bastides, bâtiments industriels ou grands ensembles remarquables). Libérons notre créativité architecturale et exigeons une architecture méditerranéenne contemporaine de qualité, adaptée à notre climat et à nos modes de vie.

Valoriser nos richesses naturelles

Stoppons l’extension infinie des zones pavillonnaires et des zones d’activités qui gaspillent les terres agricoles ou naturelles. Valorisons le rapport à l’eau (littoral méditerranéen, canaux d’irrigation, Étang-de-Berre) par des continuités naturelles favorisant la biodiversité. Protégeons notre agriculture et les terres arables (Pays d’Aix, Salon-de-Provence, La Crau). Affirmons le décor grandiose des massifs naturels (Parc National des Calanques, Sainte-Victoire, Garlaban), qui participent de notre identité, en tant que terrain d’exploration et réserves naturelles. Formons un territoire qui préserve à la fois les ressources naturelles et notre santé.

Stimuler l’activité économique et le potentiel universitaire

Aménagons l’arrière-pays du Grand Port Maritime de Marseille, pour lui permette de rivaliser avec ses voisins de la Méditerranée et pour le reconnecter à son environnement immédiat (Fos-sur-mer, Port-de-Bouc, Martigues, Marseille). Intégrons le tourisme et la culture comme activité économique et comme un des ambassadeurs de notre identité. Organisons nos pôles d’excellence en réseau (industrie aéronautique et électronique, recherche maritime), en relation avec l’habitat et les équipements. Faisons en sorte que les sites de l’université d’Aix-Marseille soient mieux connectés, plus agréables et plus attractifs.

Il n’existe pas d’opposition entre les échelles mais des articulations à construire. Aussi, définir une métropole ne se résume pas à une limite administrative ou aux questions de gouvernances. Elle se définit surtout par l’idée que les citoyens s’en font. Et l’idée que le Syndicat des Architectes des Bouches-du-Rhône (http://sa13.fr/) et l’association Devenir (http://associationdevenir.org/) défendent est celle d’une métropole créative.

Appel lancé le 1er décembre 2014



SA13 compte sur vous aujourd'hui

SA13 SYNDICAT DES ARCHITECTES DES BOUCHES-DU-RHÔNE a besoin de votre aide pour sa pétition “tous les professionnels du territoire: REJOIGNEZ-NOUS ET SOUTENEZ AVEC NOUS LA MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE POUR QUE LE DÉVELOPPEMENT DE NOTRE CADRE DE VIE SOIT ÉTUDIÉ À CETTE NOUVELLE ÉCHELLE TERRITORIALE, ET PLUS SEULEMENT À L'ÉCHELLE COMMUNALE.”. Rejoignez SA13 et 217 signataires.