Non à la centrale à béton de Bruguières !

Non à la centrale à béton de Bruguières !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
victoria NARDO a lancé cette pétition adressée à Toulouse Métropôle et à

Le permis de construire d'une centrale à béton, dans la zone d'activité située impasse de Toulouse à Bruguières (31150 ), a été délivré en MAI 2019   par Mr le maire Philippe Plantade.

Ma maison qui a été construite en 1978 se retrouve malheureusement juste à côté de ce projet .  Ou plutôt ce projet s’installe juste à coté de ma maison .

Il y d’autres habitations dans l’impasse y compris des artisans qui ont découvert ce projet lorsque je suis allé les rencontrer pour leur demander leur avis . Cela à aboutit à une pétition que tout le monde a signé.

J’ai déposé dans un premier temps un recours gracieux auprès du Maire mais sans retour . Ensuite un recours devant le tribunal administratif et en référé car cette situation me paraît anormale .

Le premier jugement en référé a jugé qu’il n’y avait pas d’urgence à traiter le sujet et j’ai perdu devant payer les sommes de 1500€ pour chaque partie , Mairie et société MSO.

Le deuxième jugement devrait avoir lieu dans un peu moins de deux ans . D’ici là il faut se mobiliser , ce qui fait l’objet de cette pétition.

 Ce n’est pas un entrepôt qui va être construit mais une installation  industrielle classée soumise à déclaration selon le code de l’environnement.

Elle  présente des dangers ou des inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publiques, soit pour l'agriculture, soit pour la protection de la nature et de l'environnement,. C’est la définition d’une installation classée ICPE  via la loi du 19 juillet 1976.

Et les travaux de construction ont démarré depuis le lundi 9 février 2020 . Une situation qui augmente notre colère car le jugement n’est pas prononcé.

Nous n'avons rien contre cette centrale à béton, mais elle est bien trop près de nos maisons .Ma maison qui est la  plus proche a une vue plongeante sur la future zone d’installation. Les activités bruyantes et salissantes doivent être installées dans des zones adaptées, plus loin des maisons. On est installé depuis 2006 et les activités actuelles respectent le voisinage.

Ici  il n'y a eu aucune concertation . Nous regrettons le manque complet de communication de la mairie sur ce sujet qui me touche personnellement mais qui aura une incidence sur la vie des Bruguièrois qui verrons le trafic routier augmenter par le va et vient des camions toupie et des camions qui livreront les matières premières. L’augmentation de l’intensité du trafic routier ne viendra pas diminuer les difficultés de circulation.

L’impasse de Toulouse n’a ni de trottoir ni de piste cyclable balisée et protégée. Et pourtant actuellement à l’entrée de l’impasse il y a un panneau orientant les cyclistes a emprunter cette voie vers SAINT ALBAN. Rajouter du flux routier avec des camions partant et alimentant la centrale à béton n’est pas opportun.

La zone artisanale peu et doit se développer dans l’intérêt de tous mais pas n’importe comment et avec n’importe qu’elle activité sans aucunes concertations des habitants .Ce projet peut même freiner le développement de cette zone en créant de telles nuisances que plus personnes voudra s’installer. Ou peut être cela attirera d’autres industrie

Le déplacement de la centrale à béton dans une zone appropriée changerai tout .

Merci pour vos commentaires .

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !