COMMUNE ABUSEE. PROMOTEURS ASSOIFES. NON A L’EOLIEN AUX AUTELS VILLEVILLON (28)

COMMUNE ABUSEE. PROMOTEURS ASSOIFES. NON A L’EOLIEN AUX AUTELS VILLEVILLON (28)

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Touche pas a mon Perche TOUCHE PAS A MON PERCHE a lancé cette pétition adressée à tpamp@gmail.com

Les Autels Villevillon, petit village bucolique limitrophe du Parc Naturel Régional du Perche, est une commune d'environ 150 habitants profitant d'un environnement calme, sans panneaux publicitaires, sans commerces, ni feux de circulation. Les résidents (moitié en résidence principale, moitié en résidence secondaire) ont choisi ce coin du Perche pour sa campagne et son éloignement de toute nuisance. Malheureusement, en décembre 2017, le conseil municipal (dont un conseiller est propriétaire du terrain envisagé pour les installations) a voté pour un projet d'implantation de 6 éoliennes sur la commune. Il n’y a pas eu de consultation des habitants.

Outre la majorité des autelois, nombreux sont ceux des communes avoisinantes qui ont découvert l'existence de ce projet en avril 2019 lorsque les promoteurs ont érigé un mât de mesure destiné aux études de faisabilité ; une action effectuée avant même l'opération dite de financement participatif destinée à financer ladite étude.

Interpellé sur les raisons ayant poussé à valider le projet, le Maire n'a eu d'autres réponses que de dire : " l'argent"! Questionné sur le montant que percevrait la commune ; sa réponse fut lapidaire : environ 10.000 euros. Une somme dérisoire au regard de la nuisance provoquée par 6 mats de 135m de haut (un immeuble de 40 étages) posés au milieu des champs aujourd'hui cultivés pour le blé, maïs, orge, colza, etc.

L’Energie éolienne n'est pas si verte qu’il n’y parait. Outre les allers-retours incessants de camions polluants, il faudra élargir et consolider les chemins d'accès au site en utilisant des renforts, du bitume, etc. Eriger le mât rééquerrera une fondation en béton (env. 2000 tonnes) composée de métaux lourds toxiques enfouis dans le sol.  Aujourd'hui, les pales constituées de matériaux composites sont non recyclables. Une fois déposées, elles sont habituellement enfouies dans le sol. Le générateur de la nacelle (nécessaire à la régulation de la rotation des pales) est fabriqué à partir de néodyme, une terre rare dont l'extraction est extrêmement polluante.

Si les professionnels de l’énergie désignent l'éolien comme une "énergie fatale", ce n'est pas un hasard. Il s'agit d'une énergie intermittente, aléatoire, non pilotable et non stockable ; elle ne peut donc alimenter seule un réseau local. Pour ajuster sa production, le réseau fait appel à d'autres sources énergétiques : du nucléaire, des barrages hydrauliques ou encore comme en Allemagne, aux centrales à charbon, à gaz… grosses émettrices de CO2 ! L'énergie éolienne a donc un coût, soit parce qu'elle ne produit pas assez, soit parce qu'elle produit trop et est revendue à perte.  
Partout dans le monde, de l’Allemagne à l’Espagne, du Danemark à l’Australie, en passant par les États-Unis, le développement, même modeste, de l'énergie éolienne conduit à de fortes augmentations des prix de l’électricité. La cour des comptes estime dans son rapport d'avril 2018 une absence de contrôle budgétaire, un manque de traçabilité des contrats passés par l'état, une opacité des décisions prises en dehors de tout contrôle parlementaire. Elle souligne surtout une politique incohérente de l’État qui consiste à injecter à fond perdu, une énorme masse d'argent public sans aucun contrôle et sans résultat significatif. Effectivement, l'Etat oblige EDF à racheter à perte l'électricité produite par l'éolien résultant en une taxe que chaque abonné paye. Intitulé "CSPE" sur nos factures, elle représente environ 16% de son montant.

Nous disons STOP AUX ÉOLIENNES

1- La production d'électricité française est déjà décarbonée à 93%, c'est la plus vertueuse d'Europe en termes de rejets de CO2. L'Académie des Sciences confirme dans son rapport d'avril 2019 que l'éolien et le solaire sont sans effets sur les gaz à effet de serre émis par la France. Compte tenu du mix énergétique français, le développement de l’Energie éolienne n'est pas justifié en France et ne sert que des intérêts privés au mépris de la santé et de la tranquillité de la population.

2- La France a signé en 2000 la Convention européenne du paysage (Convention de Florence). Cette convention stipule, entre autres, que le paysage "constitue un élément essentiel du bien-être individuel et social (...) sa protection, sa gestion et son aménagement impliquent des droits et des responsabilités pour chacun. Il est un élément important de la qualité de vie des populations". Installer 6 éoliennes dans un environnement agricole plat sans référent dimensionnel défigure le paysage alors même que l'Atlas des Paysages du Perche commandé par l'état préconise la reconquête des structures bocagères, la préservation des espaces ouverts et forestiers, la valorisation des paysages agricoles, des rivières et petites vallées.

3- La santé, comme définie par l'OMS consiste en "un état de complet bien-être physique, mental et social et pas seulement une absence de maladie ou d'infirmité".  L'Académie de Médecine reconnait l'existence d'un "syndrome éolien" qui traduit une véritable souffrance existentielle, voire une détresse psychologique que l'on peut qualifier d'atteinte à la qualité de vie. Les travaux de l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail (ANSES) ont permis d'établir que les éoliennes sont des sources de bruits où prédominent les infrasons et basses fréquences. La plupart des études scientifiques consacrées aux effets des infrasons sur la santé humaine rapportent des troubles physiologiques (fatigue, stress, irritation, maux de tête, dépression, vertiges, nausées, insomnies... et des cas d'épilepsie). Les syndromes sont d'ordre général mais aussi neurologiques, psychologiques, endocriniens et cardio-vasculaires.

4- L'expansion de l'éolien dans les zones rurales est contraire à l'un de leurs atouts majeurs : le tourisme vert. Outre les touristes, les éoliennes font fuir les propriétaires de résidences secondaires en quête de tranquillité alors même que ces populations représentent une manne financière importante pour les communes.  Vidant les villages des touristes, le phénomène accélère la paupérisation des habitants en privant leurs villages de structures d’accueil pouvant les aider à retrouver une réelle attractivité. Finalement, elles déprécient ainsi la valeur immobilière du bâti. L'apport financier d'un parc éolien aux territoires est donc un leurre.

5- Trop souvent les effets négatifs sur la faune dus aux parcs éoliens ne prennent en compte que leur période d’exploitation. Il faut cependant considérer les impacts divers provoqués par les nombreux dérangements liés à la construction d’une route vers le site, par la construction du site même (bruits, dégradation du milieu), à l’entretien et aux réparations du parc. Tout ceci engendre donc une augmentation de la fréquentation humaine qui déséquilibre le milieu naturel. La presse relate fréquemment des effets nocifs sur la faune, principalement les oiseaux et les chiroptères mais aussi sur les cheptels environnants. Ces effets sont susceptibles d’affecter les habitats nécessaires à la reproduction, à l’hivernage, à la migration de l’avifaune mais aussi, par exemple, le rendement laitier.

 

PROTÉGEONS NOTRE ENVIRONNEMENT, AGISSONS POUR NOTRE AVENIR. DITES STOP AUX EOLIENNES QUI GÂCHENT NOTRE PAYSAGE ET BIEN ÊTRE

Habitants et amis du Perche et des alentours, amoureux d’une nature préservée, randonneurs à pied, à vélo ou à cheval, SIGNEZ cette pétition qui sera remise à nos élus et au préfet d'Eure-et-Loir pour faire part de votre opposition à tout projet éolien défigurant nos beaux paysages.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !