Petition update

Rassemblement devant D8 le 4 Novembre à 17h !!!! venez nombreux!

Tissier SOPHIE
Vanves, France

Oct 29, 2014 — Salut à tous, résistants réveillés!

Voici un message d'appel à soutien, lancé par le Spiac cgt, le 4 novembre prochain, jour de mon procès aux prudhommes, après deux reports à la demande de D8. Le jour J se rapproche à grand pas, les nuits raccourcissent pour moi... et la pression augmente!
je ne suis qu'un arbrisseau parmi une forêt de précaires, mais imaginez un peu que tous ces arbrisseaux se mettent à remuer les branches! Venez nombreux en soutien, non pas aux prudhommes le matin à 9h mais, devant la chaine D8, à partir de 17h, pour faire du bruit et faire entendre la voix des précaires.
Ci-dessous le lien vers l'évènement facebook où vous pouvez vous inscrire et aussi à partager :)
https://www.facebook.com/events/345627755612341/

Mon avocate demande officiellement que l'abus de CDD d'usage soit reconnu et condamné, pour ainsi dénoncer les conditions dans lesquelles se sont déroulées les baisses de salaire des intermittents de D8. Votre soutien va peser dans la plaidoirie puisque cette pétition est citée dans les pièces du dossier afin de témoigner du bon sens populaire face aux abus de certains employeurs. Alors merci à tous d'être là et de continuer à partager cette pétition. C'est en dénonçant des situations concrètes que l'on pourra faire changer les lois.
Il y a en effet de grands vides juridiques pour défendre les salariés en contrats précaires (intérimaires, intermittents, CDDU...), et certains employeurs peu scrupuleux en usent et abusent, et savent parfaitement utiliser les lacunes juridiques en terme de droits des salariés, eux même peu informés de leurs droits. Et c'est comme cela que Canal Plus a pu imposer une baisse de salaire aux intermittents de D8, en dépit du code du travail. Canal Plus et sa réputation "branchée et cool" est en réalité un des plus gros employeurs d'intermittents, et qui profite le plus de cette précarité. Au lieu de pourvoir un poste en CDI, ils préfèrent avoir jusqu'à 7 ou 8 salariés précaires, corvéables à merci, peu syndiqués, en compétition les uns contre les autres et éjectables du jour au lendemain, même si cela leur coûte en réalité plus cher, les cotisations étant plus élevées. Ils ont un budget prévu pour les procès et se fichent d'être trainés devant les tribunaux et condamnés, ils n'hésitent pas à faire appel, même s'ils savent qu'ils vont perdre, rien que pour démotiver les salariés, c'est pourquoi il faut que cela se sache. Seule leur "image" "bobo cool branchée soi-disant de gauche" compte pour eux, c'est pour cela qu'il est important de faire connaître leurs pratiques auprès des téléspectateurs.

Je vais continuer à communiquer sur mon affaire face à Canal Plus, afin que cette histoire révèle au grand public les conséquences des politiques d'emploi ultra libérale, décomplexée, faisant la promotion de la flexibilité à tout prix. Il faut comprendre l'intérêt qu'ont ces grandes entreprises à entretenir une pression sur une masse salariale fragile. De grosses entreprises comme Canal Plus, qui se jouent du droit fondamental des salariés, en dévalorisant les personnes, avec le plus grand cynisme, dans leur intégrité morale et physique. Et voici un exemple du mépris sans limite qu'engendre ces politiques ultra libérales où la productivité est le maître mot, voici ce que m'a dit ma hiérarchie lorsque j'ai demandé des explications sur la baisse brutale de mon salaire : "Oh excusez-nous, nous n'avions pas remarqué qu'un changement de convention collective ferait baisser vos salaires" ...
Les conséquence et les troubles physiques sur les personnes soumises à la pression constante de l'intermittence de l'emploi, et qui vivent avec la peur de voir la fin de leur collaboration au moindre faux pas, à la moindre revendication, sont bien réelles. Et cette pression exercée sur les salariés leur permet d'imposer leur politique à tout le marché du travail, c'est la même logique que la dernière réforme de l'assurance chômage qui baisse de façon injuste les droits des plus précaires, les met dans une situation de peur du lendemain intenable et pousse les salariés à se résigner.

Alors je tiens à vous dire à tous, que la désobéissance aux règles injustes, la résistance et la rébellion sont salvateurs, car en intervenant en direct pour dire haut et fort la réalité des coulisses, j'ai sauvé mon amour propre.
Ces gestes de rébellion sont devenus nécessaires et indispensables.
Alors réagissez tous à votre niveau, ne vous laissez pas maltraiter sans résister! Imaginez un peu un monde où nous aurions tous du courage!!

Je compte sur votre soutien moral ou physique le 4 novembre prochain!

Pour rappel, la vidéo de ma prise d'antenne citoyenne, en direct, le 30 mai 2013 :
https://www.facebook.com/video.php?v=276002539244516&l=8138491075213178538


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.