Petición cerrada
Dirigida a King of Morocco To Mohamed VI (King of Morocco)

Ne vulnerez pas les droits et libertés du journaliste, Ali Lmrabet

(ENG. / FR. / ESP.)

(FR.) Nous , les soussignés , unissons nos voix pour condamner fermement l'injustice dont est l'objet le journaliste marocain Ali Lmrabet , en grève de la faim depuis le 24 Juin (PRESQU'UN MOIS!), lequel s’est vu privé de ses documents d'identité par les autorités Marocaines.

Ali Lmrabet est un connu journaliste qui a joué un rôle important dans le développement de la presse critique et indépendante au Maroc. Au cours des dernières années, les autorités marocaines ont tenté par divers moyens d’empêcher le développement de ses travaux, comme le démontrent les diverses condamnations qui lui ont été infligées depuis 2000. On note tout particulièrement pour sa sévérité sans précédent sa condamnation à quatre ans de prison ferme le 21 mai 2003, accompagnée par l’interdiction et la fermeture des deux hebdomadaires satiriques qu’il dirigeait: Demain Magazine et Duman. Il a finalement été libéré grâce à une mobilisation internationale massive.

Ce journaliste lauréat d’une douzaine de prix internationaux a eu l'honnêteté de déclarer dans une publication de son pays en 2005 que les réfugiés sahraouis dans les camps de réfugiés de Tindouf en Algérie sont en effet des réfugiés reconnus par l'ONU, et non pas "kidnappés par le Front Polisario " comme le déclare la propagande officielle marocaine. Pour cela, il a été condamné en 2005 à dix ans d’interdiction d'exercer la profession de journaliste au Maroc. Au cours de ces dix années il n'a pas eu le droit d'écrire une seule ligne dans la presse dans son pays, ou de donner son opinion sur les ondes d'une radio ou apparaître à la télévision. Durant cette période, il a publié des livres, il a été chroniqueur pour différents médias, s’est déplacé dans de nombreuses instances internationales des droits de l'Homme où il a reçu de nombreux prix et la reconnaissance.

Le 11 Avril, 2015 l'interdiction a pris fin et Ali Lmrabet pensait pouvoir enfin relancer ses hebdomadaires. Mais depuis le 20 Avril, les autorités marocaines ont refusé de renouveler ses papiers d'identité.

Nous considérons ces faits une violation grave de la liberté d'expression au Maroc et un nouvel exemple des agressions subies par la presse indépendante au cours de ces dernières années.

C’est pour cette raison que les signataires montrent leur entière solidarité à Ali Lmrabet, et exigent que ses papiers d’identité lui soit renouvelé et qu’il soit autorisé à reprendre son activité professionnel, et on demande de mettre fin au harcèlement politique continuel de la part des autorités.

Faites aussi un don pour soutenir le Comité d'appui

Esta petición fue entregada a:
  • King of Morocco
    To Mohamed VI (King of Morocco)


    Laura FELIU MARTINEZ ha iniciado esta petición con solamente una firma y ahora la petición ha conseguido 395 personas que la apoyan. Inicia una petición tu mismo para crear los cambios que quieres ver.




    Hoy: Laura cuenta con tu ayuda

    Laura FELIU MARTINEZ necesita tu ayuda con esta petición «To Mohamed VI and Prime Minister (Morocco):Ne vulnerez pas les droits et libertés du journaliste, Ali Lmrabet». Únete a Laura y 394 personas que ya han firmado.