L’abolition de l’esclavage Moderne: Le fameux “Supply Teacher”

0 have signed. Let’s get to 500!


L’abolition de l’esclavage Moderne

Le fameux “Supply Teacher”

Qu’est-ce que c’est que le ‘le supply teacher’ (enseignant à temps partiel) ?

C’est un système de recrutement adopté par le Gouvernement Mauricien pour employer des enseignants temporairement dans les écoles primaires et secondaires. Au début, c’était un système appliqué SEULEMENT quand il y avait une demande imprévue et temporaire.

Mais aujourd’hui, l’emploi des enseignants à titre temporaire (supply teacher) est fait en permanence par le gouvernement dans le domaine où la demande est prévue, permanente et très planifiée.

Ça se passe pour des raisons appelées « socio-économique » telles :

  • Ces enseignants sont rénumérés que les jours de travail seulement à la fin de chaque mois.
  • Donc, ils ne perçoivent point de salaire pour les jours de congés, pendant les vacances scolaires de chaque trimestres et moins encore le bonus de fin d’année.
  • On peut les mettre à la porte à n’importe quel moment.
  • On ne tient pas compte de leur temps de service.
  • Ils n’ont pas droit au cours de Teacher’s Diploma offert par la MIE.
  • Ils n’ont pas besoin d’être qualifiés comme il faut.
  • Ils ne bénéficient d’aucun système de pension.
  • En d’autres mots, ils ne jouissent pas de même bénéfices que leurs collègues faisant les travaux identiques.

Pour cela ces enseignants :

  • doivent renouveler leurs applications chaque année.
  • doivent passer par une interview chaque année à la MITD.
  • n’ont aucun avantage sur les candidats dans un recrutement permanent qui est faite par la PSC.

Pourquoi l’abolition de ce system d’esclavage de temps moderne est important :

1. C’est contre les droits humains.

La Déclaration universelle des droits de l'homme statue :

 Article 23 :

  1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
  2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal
  3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale

Article 24 :

  • Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

 2. C’est un abus de la part des autorités.

Le gouvernement profite d’un côté de l’enthousiasme de ces jeunes universitaires pour les faire travailler sous ces conditions mentionnées au-dessus et de l’autre côté profitant du besoin des chômeurs pour les exploiter.

 3. C’est humiliant pour ces enseignants.

Moralement ils sont traités dans plusieurs écoles comme étant plus bas. Alors on les met dans un coin du staff room et ce, même au niveau des élèves qui savent très bien que ses profs peuvent partir à n’importe quel moment. Ce qui est plus dégradant, c’est qu’il y a des enseignants qui ont travaillé pendant plus qu’une dizaine d’années comme ‘supply teachers’ avec l’espoir d’être recruté comme éducateur permanent par la PSC mais en vain.

 4. C’est démotivant pour ces enseignants.

Qu’attendons-nous des enseignants qui sont traités d’une telle façon ? Comment les encourager a travaillé pour la bonne formation de nos enfants ? Leurs morales restent toujours basses. Ils font les mêmes travaux que les enseignants permanents, avec les mêmes élèves dans les mêmes conditions mais à la fin d’année, alors que leurs collègues permanents obtiennent leurs salaires bien mérités de décembre et leurs treizième mois, leur travel benefit, ils doivent se contenter d’une fin de contrat écœurant !

 5. Ce n’est équitable ni pour les élèves, ni pour les parents et ni pour les enseignants eux même.

Certain élèves ont la chance d’avoir des enseignants qualifiés, qui ont obtenu leur Teacher’s Diploma a la MIE et d’autre élèves n’ont pas la même chance car les ‘supply teachers’ sont des jeunes étudiants universitaires dans la plupart des cas.  Au niveau secondaire c’est la même chose, certains élèves ont droit à des enseignants gradués alors que d’autres n’ont pas la même chance. Parallèlement les élèves qui ont des profs ‘supply’ à n’importe quel moment de l’année peuvent rester sans enseignant ou peuvent avoir plusieurs profs ayant différents caprices pendant une seule année. De l’autre côté, peut-on attendre que ces ‘supply teachers’ qui sont traités différemment à travailler de la même façon que les profs permanents ?

Nous sollicitons le gouvernent de revoir cette pratique et de valoriser le sacrifice de ces enseignants en les transformant de temps partiel a temps permanent car c’est meilleur de recruter des enseignants stables, fiables et permanents pour former nos enfants pour une bonne société que de recruter des milliers de policiers en permanence pour leur donner des entrainements qui coutent à l’état des milliards de roupies pour rétablir de l’ordre à ces même enfants après.

 01 Février 2018

A l’occasion de la célébration de l’abolition de l’esclavage à l’ile Maurice



Today: Supply is counting on you

Supply Teacher needs your help with “THE PRIME MINISTER : L’abolition de l’esclavage Moderne Le fameux “Supply Teacher””. Join Supply and 311 supporters today.