Confirmed victory

Horses from Canada and the US are enduring incredible suffering as you read this. They are being packed into trucks and hauled,sometimes very long distances to one of 4 federally run slaughter plants in Canada, designed for killing cattle, not horses. They are often gravely injured, at times even dead upon arrival, and due to their flight nature, the suffering and terror continues for these poor souls up until the very end which is all too frequently prolonged and so dangerous that even inspectors do not want to be present for fear of injury.Horses are extremely sensitive animals, are aware of danger and in a state of panic they thrash about and move their heads away from the workers, making a clean kill practically impossible. There is overwhelming evidence in the form of both video and witness accounts to verify that horse slaughter is indeed cruel and inhumane. Horses are not food animals,however many people are under the misconception that slaughtering horses is no different than slaughtering cattle and pigs. The treatment and slaughtering of food animals is definitely in need of reform and changes as well, but the cruelty and suffering does not compare to what horses endure--these are mostly animals that have shared their lives with people. They are companion animals, working, entertainment and pleasure riding horses.. and then there are the wild horses--Yes wild horses--something our country should treasure and be proud of, but instead our government is sponsoring round ups of these magnificent creatures and dooming them to an imprisoned and torturous end! The horses waiting in slaughter stockyards, often in horrendous conditions are of all breeds and ages, from the very young, the pregnant, the old--even ponies,donkeys and burros. Also, most domestic horses have medication in their bloodstream that is banned in animals slaughtered for food--this is not being monitored because if it was most of these horses would not be approved for slaughter. This is Canada's dirty little secret - and the Conservative government seems quite happy to keep it that way.They are not listening!! We want to let our Government know that Canadians care about our horses --this country was built with horses and it is an outrage to mistreat them like this--they deserve so much better. Please sign and urge the Canadian Government to end horse slaughter and adopt bill C-322.

FRENCH-- Les chevaux du Canada et des États-Unis souffrent incroyablement au moment où vous lisez ceci. Ils sont transportés, entassés les uns sur les autres dans des camions, sur de très grandes distances à l’un des quatre abattoirs fédérales au Canada, conçu pour abattre le bétail et non les chevaux. Ils sont souvent gravement blessés et parfois même morts avant d’arriver à destination. En raison de leur nature, la souffrance et la terreur persécutent ces pauvres âmes jusqu'à fin du trajet qui est bien trop souvent prolongé et si dangereux que même les inspecteurs ne veulent pas être présent de peur de voir des blessures atroces. Les chevaux sont des animaux extrêmement sensibles, et conscients du danger. En état de panique, ils se débattent et reculent leurs têtes tant ils peuvent être agités, ce qui fait qu’il est impossible de leur mettre une balle dans la tête comme la règlement le prévoit.


Les preuves sont accablantes tant sur les vidéos que l’on peut voir ou encore par les témoignages de personnes clés. Il est indéniable que l’abattage des chevaux est cruel et inhumain. Les chevaux ne sont pas des animaux propres à la consommation humaine. Néanmoins, nombreux sont ceux qui croient à tort qu’abattre un cheval est la même chose que d’abattre un bœuf ou un porc. Les méthodes et procédures dans les abattoirs doivent être repensées sans aucun doute. Une réforme s’impose.

Les chevaux de compagnie, de travail, de loisirs et de plaisir, sans oublier les chevaux sauvages devraient être protégés fièrement par notre gouvernement au lieu d’encourager l’hippophagie en gardant les abattoirs fédéraux ouverts.

Les chevaux qui attendent dans les parcs d’engraissements non loin de la boîte de la mort, souvent dans des conditions atroces, sont de tous âges et de toutes les races, en commençant par le poulin jusqu’à la jument pleine sans parler des vieux chevaux, poneys et des ânes.

Aussi, les chevaux domestiqués ont ingéré des médicaments qui restent dans le sang. Ces substances sont interdites et dangereuses pour la consommation humaine. Comme ces substances ne peuvent pas toutes être proprement retracées dans les chevaux que l’on envoie aux abattoirs, ces chevaux deviennent impropres à la consommation humaine.
C'est un secret de polichinelle, mais le gouvernement conservateur ne veut surtout avouer ce phénomène. Nous souhaitons laisser savoir au gouvernement que les Canadiens ont beaucoup d’affection pour les chevaux. Les chevaux font partie de notre histoire et il est inconcevable de les traiter de la sorte. Ils ont le droit à un bien meilleur traitement. Apportez votre soutien au projet de loi C-322 en signant dès aujourd’hui.

Letter to
THE CANADIAN GOVERNMENT Right Hon. Stephen Harper, Prime Minister of Canada
THE CANADIAN GOVERNMENT Hon. Gerry Ritz , Minister of Agriculture
New Democrat MP-British Columbia Southern Interior Alex Atamanenko
I just signed the following petition addressed to: THE CANADIAN GOVERNMENT.

----------------
Pass Bill C-322 and End Horse slaughter in Canada

Horses from Canada and the US are enduring incredible suffering as you read this. They are being packed into trucks and hauled,sometimes very long distances to one of 4 federally run slaughter plants in Canada, designed for killing cattle, not horses. They are often gravely injured, at times even dead upon arrival, and due to their flight nature, the suffering and terror continues for these poor souls up until the very end which is all too frequently prolonged and so dangerous that even inspectors do not want to be present for fear of injury.Horses are extremely sensitive animals, are aware of danger and in a state of panic they thrash about so violently that a clean kill is practically impossible. There is overwhelming evidence in the form of both video and witness accounts to verify that horse slaughter is indeed cruel and inhumane. Horses are not food animals,however many people are under the misconception that slaughtering horses is no different than slaughtering cattle and pigs. The treatment and slaughtering of food animals is definitely in need of reform and changes as well, but the cruelty and suffering does not compare to what horses endure--these are animals that have shared their lives with people. They are companion animals, working, entertainment and wild horses--Yes wild horses--something our country should treasure and be proud of, but instead our government is sponsoring round ups of these magnificent creatures and dooming them to an imprisoned and torturous end! The horses waiting in slalughter stockyards, often in horrendous conditions are of all breeds and ages, from the very young, the pregnant, the old--even ponies,donkeys and burros. Also, most domestic horses have medication in their bloodstream that is banned in animals slaughtered for food--this is not being monitored because if it was most of these horses would not be approved for slaughter. This is Canada's dirty little secret - and the Conservative government seems quite happy to keep it that way.They are not listening!! We want to let our Government know that Canadians care about our horses --this country was built on their backs and it is an outrage to mistreat them like this--they deserve so much better. Please sign and urge the Canadian Government to end horse slaughter and adopt bill C-322.
----------------
FRENCH- Les chevaux du Canada et des États-Unis souffrent incroyablement au moment où vous lisez ceci. Ils sont transportés, entassés les uns sur les autres dans des camions, sur de très grandes distances à l’un des quatre abattoirs fédérales au Canada, conçu pour abattre le bétail et non les chevaux. Ils sont souvent gravement blessés et parfois même morts avant d’arriver à destination. En raison de leur nature, la souffrance et la terreur persécutent ces pauvres âmes jusqu'à fin du trajet qui est bien trop souvent prolongé et si dangereux que même les inspecteurs ne veulent pas être présent de peur de voir des blessures atroces. Les chevaux sont des animaux extrêmement sensibles, et conscients du danger. En état de panique, ils se débattent et reculent leurs têtes tant ils peuvent être agités, ce qui fait qu’il est impossible de leur mettre une balle dans la tête comme la règlement le prévoit.

Les preuves sont accablantes tant sur les vidéos que l’on peut voir ou encore par les témoignages de personnes clés. Il est indéniable que l’abattage des chevaux est cruel et inhumain. Les chevaux ne sont pas des animaux propres à la consommation humaine. Néanmoins, nombreux sont ceux qui croient à tort qu’abattre un cheval est la même chose que d’abattre un bœuf ou un porc. Les méthodes et procédures dans les abattoirs doivent être repensées sans aucun doute. Une réforme s’impose.

Les chevaux de compagnie, de travail, de loisirs et de plaisir, sans oublier les chevaux sauvages devraient être protégés fièrement par notre gouvernement au lieu d’encourager l’hippophagie en gardant les abattoirs fédéraux ouverts.

Les chevaux qui attendent dans les parcs d’engraissements non loin de la boîte de la mort, souvent dans des conditions atroces, sont de tous âges et de toutes les races, en commençant par le poulin jusqu’à la jument pleine sans parler des vieux chevaux, poneys et des ânes.

Aussi, les chevaux domestiqués ont ingéré des médicaments qui restent dans le sang. Ces substances sont interdites et dangereuses pour la consommation humaine. Comme ces substances ne peuvent pas toutes être proprement retracées dans les chevaux que l’on envoie aux abattoirs, ces chevaux deviennent impropres à la consommation humaine.
C'est un secret de polichinelle, mais le gouvernement conservateur ne veut surtout avouer ce phénomène. Nous souhaitons laisser savoir au gouvernement que les Canadiens ont beaucoup d’affection pour les chevaux. Les chevaux font partie de notre histoire et il est inconcevable de les traiter de la sorte. Ils ont le droit à un bien meilleur traitement. Apportez votre soutien au projet de loi C-322 en signant dès aujourd’hui.

Sincerely, Dana Lacroix