Accorder le droit à toutes personnes mises en garde à vue / en examen de passer sur une grande chaîne télévisée en prime-time pour défendre leur point de vue.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


L'ancien président de la république Nicolas Sarkozy s'est vu interviewer à une heure de grande écoute le 2 juillet sur une des principales chaines télévisuelle française.

Avant lui, Jean-François Copé, Bernard Tapie, Dominique Strauss-Kahn et Jérôme Cahuzac avaient eux aussi bénéficié d'une interview par une grande chaine lors de leurs déboires judiciaires.

L'ancien président dit lui-même qu'il ne "demande aucun privilège" et qu'il "ne demande aucun droit particulier".

Si ces personnes soupsonnées de délits aux plus hauts niveaux ont le droit de venir sur une grande chaine à une heure de grande audience défendre leur point de vue, la démocratie voudrait que tous les citoyens puissent en faire de même.

Ainsi, il serait souhaitable que tous ceux qui sont mis en garde à vue ou mis en examen puissent venir défendre leur point de vue sur la chaine télévisée et/ou la radio de leur choix à une heure de grande écoute.

Ou que plus personne ne le fasse, et que ces personnes gardent leur salive pour la justice avant de s'adresser aux justiciables.



Gérald compte sur vous aujourd'hui

Gérald BRASSAC a besoin de votre aide pour sa pétition “TF1, France Television, Europe1, RTL: Accorder le droit à toutes personnes mises en garde à vue / en examen de passer sur une grande chaîne télévisée en prime-time pour défendre leur point de vue.”. Rejoignez Gérald et 50 signataires.