Pétition fermée

Permettre aux étudiants handicapés d’intégrer le top 10 des Grandes écoles avec équité !

Cette pétition avait 71 signataires


 

Il est déjà suffisamment long et difficile d'obtenir un droit au tiers-temps à l'Université. Mais c’est aussi inutilement complexe pour en bénéficier au test TAGE MAGE. Il faut savoir que celui-ci est organisé par la FNEGE, et qu’il est quasi-systématiquement demandé pour rentrer dans le TOP 10 des Grandes écoles de commerce.

Il faut donc que ça change !

Pour cela, il faudrait rendre les aménagements d’examens (dont le tiers-temps) plus accessibles au test TAGE MAGE … et c’est l’objet de cette pétition.

 

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

  • Pour l’admissibilité au tiers-temps :

1. Ce que la FNEGE demande : une attestation médicale délivrée par un médecin CDAPH ou MDPH.

OR LA MDPH (ex-CDAPH) NE DELIVRE JAMAIS D’ATTESTATION !

Il faut donc que ça change !

 

2. Ce que la FNEGE devrait explicitement demander, c’est une attestation de :

- SIUMP (Service Inter Universitaire de Médecine Préventive)

- ou SMPPS (Service de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé) (Université)

- ou SIMPPS (Service Interuniversitaire de Médecine Préventive de Promotion de la Santé)

- ou une Notification d’aménagement d’examen de l’Université ou de l’Académie (médecine de l’Éducation Nationale)

 

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

  • Pour l’inscription au test d’aptitude TAGE MAGE :

1. Ce que la FNEGE fait :

Une procédure longue et dissuasive ! Les étudiants en situation de handicap ne peuvent pas choisir où et quand ils pourront passer l'examen avec un tiers-temps. Ce n'est qu'après avoir obtenu une autorisation que l’organisme leur transmet la date et le lieu par mail. En l’occurrence, on leur impose le 23/11/2017 à Paris, au lieu du 07/12/2017 à Montpellier comme prévu initialement pour l’un d’entre eux… Sauf qu’il a un examen à l’Université le 23/11, donc cet étudiant handicapé sera forcé de passer un autre jour sans tiers-temps !

En effet :

- Le 23/11/2017, il y a 7 sessions en France et 1 seule aménagée pour les tiers-temps

- Le 1er/12/2017, il y a 11 sessions mais 0 pour les tiers-temps.

- Le 07/12/2017, il y a 9 sessions mais 0 pour les tiers-temps.

DONC SUR 27 SESSIONS, IL N’EXISTE QU’UNE SESSION AVEC LE DROIT AU TIERS-TEMPS !

Il faut donc que ça change !

 

2. Ce que la FNEGE devrait faire :

La FNEGE devrait notifier au moment de l’inscription la date et le lieu du passage d’examen possible pour les étudiants éligibles au tiers-temps.

De plus, elle devrait organiser au moins une session avec possibilité de tiers-temps par date, soit 3 sessions dans ce cas (et non 1 seule au total comme à l’heure actuelle).

 

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

CONCLUSION

Comme pour tout étudiant, ceux en situation de handicap devraient seulement être sélectionnés par les Grandes écoles, et pas avant leurs concours d'entrée !

Laissons-leur une vraie chance ! C'est probablement ce que penserait Albert Einstein, Stephen Hawking, Bill Gates, Steve Jobs, Richard Branson, fondateur de Virgin, John Chambers, DG de Cisco, ou encore Ingvar Kamprad, créateur d’Ikea, et plein d'autres PDG ou d'inventeurs en situation de handicap !

 

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Certains parleraient de discrimination, mais nous ne le faisons pas parce que nous sommes sûr que ce n’est qu’un malentendu.



Quentin compte sur vous aujourd'hui

Quentin ROSEAU a besoin de votre aide pour sa pétition “TAGE MAGE : Permettre aux étudiants handicapés d’intégrer le top 10 des Grandes écoles avec équité !”. Rejoignez Quentin et 70 signataires.