NON à la casse des centres de rééducation professionnelle pour travailleurs HANDICAPES

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


L’heure est grave pour l’ASSOCIATION AMBROISE CROIZAT (AAC) et les 550 salariés que comptent ses établissements :

  • L’Hôpital Maternité Pierre Rouquès « Les Bluets » (Paris),
  • Le Centre de santé Fernand Lamaze (Paris),
  • Le Centre de Réadaptation Professionnelle (CRP) Suzanne Masson (Paris),
  • Le Centre de Réadaptation Professionnelle (CRP) Jean-Pierre Timbaud (Montreuil)
  • Le Centre de Réadaptation Professionnelle (CRP) Louis Gatignon (Vouzeron).

L’hôpital Pierre Rouquès accueille près de 3000 naissances par an, le centre de santé F. Lamaze plus de 8000 femmes ; quant aux Centres de Réadaptation Professionnelle et Sociale, ils accueillent chaque année plus de 700 stagiaires travailleurs handicapés en construction de projet professionnel ou en formation qualifiante débouchant sur un titre professionnel.

LES SYNDICATS CGT DES PERSONNELS DES ETABLISSEMENTS DE L'AAC ont décidé, au vu des réformes à venir, de tout mettre en œuvre pour mobiliser les personnels et usagers contre la réduction de nos budgets, décidée par le Ministère de la Santé.

En effet, l’Association Ambroise Croizat (AAC) doit faire face à un plan drastique d’économies de plus 3 millions d'euros sur 3 ans, à la demande de l'ARS (Agence Régionale de Santé), au motif de la convergence tarifaire baptisée Loi SERAFIN-PH (Services et Etablissements Réforme pour une Adéquation des FINancements aux parcours des Personnes Handicapées). Cette réforme (comme pour les services d'urgence, les EHPAD…) met en péril la continuité et la qualité de l’ensemble des activités sanitaires et médico-sociales de l'AAC.

Avec la mise en place de la Loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoire » et la politique de tarification à l’acte, l’hôpital des Bluets souffre de graves difficultés financières. Depuis 2012, suite aux politiques d’austérité budgétaires envers sur les établissements sanitaires et médico-sociaux, l’Association Ambroise Croizat doit faire face à un déficit important qui impacte l’activité de ses établissements.

S’ajoute à cela, pour les CRP, l'obligation d'objectifs de qualité à moindre coût notamment avec moins de moyens humains puisque nous sommes un secteur où 70 % des budgets sont alloués à la masse salariale. Les personnels qualifiés répondent aux besoins des usagers, mettant la personne handicapée au centre du dispositif d'accompagnement, lui permettant de sortir de l'assistanat et de participer à nouveau au fonctionnement économique de la société.

Forts de notre histoire de 70 ans au service des travailleurs en situation de handicap, des femmes enceintes et du suivi des nouveau-nés, nous affirmons que, pour continuer notre travail de qualité dans des conditions sereines, il faut absolument :

  • Reconnaître et ne pas détruire les outils de réadaptation, d’intégration, de réinsertion, des travailleurs handicapés dans le monde du travail en perpétuelle évolution.
  • Allouer des budgets à la hauteur de notre mission d’accompagnement pour une réinsertion professionnelle et sociale de qualité des travailleurs handicapés.
  • L’arrêt des politiques budgétaires d’austérité qui impactent les conditions de travail des salariés.

Les syndicats CGT de l’AAC appellent les citoyens, salariés, retraités, travailleurs handicapés, acteurs du monde du handicap, à manifester pour l’obtention des budgets nécessaires à nos missions de service public : MARDI 26 JUIN 2018 à 12h30 RASSEMBLEMENT à ECOLE MILITAIRE puis à 13h30 MANIFESTATION en direction du MINISTERE DE LA SANTE 



Syndicats CGT compte sur vous aujourd'hui

Syndicats CGT DE L'ASSOCIATION AMBROISE CROIZAT a besoin de votre aide pour sa pétition “syndicats CGT de l'Association Ambroise Croizat: NON à la casse des centres de rééducation professionnelle pour travailleurs HANDICAPES”. Rejoignez Syndicats CGT et 1 334 signataires.