Petitioning Syndicat des transports d'Île-de-France

Développer la ligne de train TER du Sud et de l'Est de l'Eure-et-Loir vers ParisAusterlitz

 Objet : Ligne de train Cloyes-sur-le-Loir/Châteaudun/Bonneval/Voves/Auneau - Paris Austerlitz pour désenclaver et développer le Sud de l'Eure-et-Loir (gain de temps de 22 minutes par trajet).

Nous souhaitons vous transmettre notre piste de développement, par le désenclavement, du Sud de notre département d'Eure-et-Loir. ​ La partie sud du département d'Eure-et-Loir (28) bénéficie d'une desserte par Train express régional (TER) des communes d'Auneau, de Voves, de Bonneval, de Châteaudun et de Cloyes-sur-le-Loir au départ de la gare Paris-Austerlitz.

Toutefois, la durée du trajet est relativement longue (1h35 pour Châteaudun par exemple), avec des retards régulièrement constatés, sans compter la rareté des rotations quotidiennes. ​ Force est de constater que la desserte actuelle ne favorise ni les mouvements pendulaires des salariés entre la capitale et l'arrondissement de Châteaudun, ni la venue d’investisseurs franciliens et l'implantation d' entreprises franciliennes.

​ La question clef pour le Dunois, le Bonnevalais et la Beauce réside dans son désenclavement. Cela passe soit par les infrastructures autoroutières, soit par la ligne ferroviaire. La question autoroutière n'est pas envisageable, en revanche, la piste de l'amélioration sensible de la ligne ferroviaire est clairement envisageable, selon une étude précise menée par Réseau ferré de France (RFF, fin de l'année 2013). ​ Alors que le rapport du député du Calvados Philippe Duron plaide pour une modernisation des Trains d'Equilibre du Territoire (TET) en relevant les vitesses maximales autorisées et en diminuant le temps de parcours, la desserte par TER Paris Austerlitz-Sud de l'Eure-et-Loir gagnerait à être optimisée afin d'assurer pleinement le rôle économique et social dévolu aux transports en commun. ​ Une des conditions essentielles du développement du Dunois, du Bonnevalais et de la Beauce consisterait à réduire la durée du trajet entre notre territoire et Paris (gain de 20 minutes), et à en augmenter les fréquences (9 allers-retours chaque jour au lieu de 6 actuellement). ​

Pour ce faire, nous bénéficions de l'étude réalisée par RFF. Elle conclut à la possibilité de réaliser une voie d'évitement entre Dourdan et Brétigny (actuellement, le RER C est prioritaire sur le TER) et par des travaux de signalisation. Cette voie d'évitement et ces travaux de signalisation permettraient de gagner 20 minutes. Cela placerait Bonneval au chiffre symbolique d'une heure de Paris. Voves serait à moins d'une heure. Et par ricochet une population d'environ 100 000 habitants gagnerait en temps (y compris le nord du Loir-et-Cher). ​ Ce projet présente de nombreux avantages. 

Nous en citons cinq :

 1 - Réduction du temps de trajet de 22 minutes (1H10 au lieu d'1H33 pour Chateaudun),

2 - Augmentation du nombre d'allers-retours quotidiens  qui pourraient être portés à 9 au lieu de 6 actuellement. Ce point est essentiel pour de nombreux habitants du Sud de la région qui pourraient ainsi plus facilement faire l'aller-retour dans la journée (actifs, seniors, jeunes...),

3 - Augmentation du nombre de voyageurs : + 60.000 par an,

4 - Il y a d'autres avantages, comme un coût nettement moindre par rapport au TGV. Ainsi au départ de Vendôme, le coût du trajet en TGV (tarif plein, 2ème classe) s'élève à plus de 50 euros. La solution du TER est beaucoup moins onéreuse, le prix atteint environ 22 euros à titre d'exemple au départ de Châteaudun par trajet (tarif plein, 2ème classe). Le tarif est de 7 euros environ au départ de la gare d'Auneau. Cet avantage est majeur.

5 – Autre avantage, mais pas le moindre, c'est de "recentraliser" les flux de passagers dans les centres de chacune de nos communes. A Voves, Bonneval, Châteaudun, Cloyes-sur-le-Loir... Il y aura ainsi beaucoup plus de flux de passagers (chaque jour, toute l'année...) dans nos communes. Cela créera du dynamisme pour nos centre-villes (et donc pour nos petits commerces) ainsi qu'une proximité avec le train. Les touristes pourront venir plus facilement visiter le Château de Châteaudun, les canaux à Bonneval, les Trois-Rivières à Cloyes-sur-le-Loir, le chemin de Saint-Jacques de Compostelle... ​

Grâce à cette évolution, les cadres et chefs d'entreprises hésiteraient nettement moins à s'installer dans le sud eurélien (notre territoire dispose de  fonciers et de bâtiments peu onéreux, permettant son développement économique) et le développement touristique serait également favorisé. ​ Le coût global de l'opération est estimé à 46 millions d'euros. C'est la moins onéreuse des variantes et certainement la plus utile et opérante pour le Dunois. ​ Il convient de noter également que le temps pour se rendre à Paris n'a pas évolué depuis plusieurs décennies. Il a même augmenté aux yeux de certains usagers, sans compter les retards répétés, les annulations et les mauvaises conditions de transport.

​ Un groupe de travail pourrait être constitué avec des représentants de RFF, de la Région Centre-Val de Loire, de la SNCF et du STIF. ​ La SNCF et RFF pourraient économiser autour de 600 000 euros par an en frais de fonctionnement à la suite de l'amélioration de la ligne. Ce qui porte le coût global du projet à un peu moins de 40 millions d'euros après 8 ans de fonctionnement. ​ Le TRI (taux de rendement interne) du projet est positif (autour de + 1,9 % ; toutes les autres variantes ont un TRI négatif.  Voici la piste la plus intéressante et opérante pour favoriser le développement et le désenclavement du Sud de l'Eure-et-Loir. Cette variante est la moins onéreuse et très certainement la plus utile pour le Sud de l'Eure-et-Loir. ​Nous restons à votre entière disposition, pour échanger avec vous et pour faire avancer ce projet ensemble.  ​Cordialement.

 

Fabien VERDIER Conseiller régional - Centre-Val de Loire, Conseiller municipal à Châteaudun, Conseiller communautaire du Dunois, Responsable du groupe « Châteaudun 2020, un avenir pour tout le Dunois » Serge FAUVE Maire de Marboué, Président du syndicat intercommunal de développement économique du Dunois (SIDED) Claudine BADUFLE Conseillère municipale à Châteaudun Laurent BRIAND Conseiller municipal Rémi COLAS Conseiller municipal

 

Contact : Fabien VERDIER  9, rue de Varize  28200 Châteaudun

Courriel : fabienverdier.dunois@gmail.com

 

This petition will be delivered to:
  • Syndicat des transports d'Île-de-France

    Fabien VERDIER started this petition with a single signature, and now has 786 supporters. Start a petition today to change something you care about.




    The only way Syndicat des transports d'Île-de-France will listen

    Every signature matters and makes the petition more powerful. Add your name today and help us win.