LA FRANCE DOIT INNOVER EN FAVEUR DU CLIMAT EN RESTAURANT LES DROITS DES PEUPLES INDIGENES

LA FRANCE DOIT INNOVER EN FAVEUR DU CLIMAT EN RESTAURANT LES DROITS DES PEUPLES INDIGENES

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Janie ETCHECOPAR a lancé cette pétition adressée à Edouard Philippe (Maire du Havre - Ancien Premier ministre ) et à

La Ligue des Droits de l'Homme, l'ONU, le Défenseur des droits interpellent régulièrement nos autorités sur la nécessité de venir en aide à nos frères autochtones guyanais.

Les alertes sur les réseaux sociaux sont nombreuses : https://www.ldh-france.org/quelles-specificites-en-droit-les-amerindiens-guyane-2/ 

https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/a-la-une/2017/03/guyane-le-defenseur-des-droits-demande-que-legal-acces-aux-droits-et-aux-services

« Tandis que nous célébrons cette année la Journée internationale des peuples autochtones, prenons l’engagement de mettre pleinement en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, y compris les droits à l’autodétermination et aux ressources, aux terres et aux territoires traditionnels. » — António Guterres, Secrétaire général de l'ONU (9/8/2018)

Les peuples indigènes qui vivaient en Guyane bien avant sa colonisation en 1624, et qui sont aujourd'hui français, viennent régulièrement en métropole demander de l'aide.

Ils n'ont pu accéder au droit de propriété, qu'il soit individuel ou collectif et sont contraints de demander des concessions pour pouvoir occuper leur territoire qui fait partie aujourd'hui du domaine privé de l'Etat. Les peuples indigènes qui bénéficiaient de l'antériorité lorsque la Guyane a été colonisée en 1624, voient leur spécificités, leurs racines et leur droit de propriété annihilés et sont aujourd'hui confrontés au plus grand désarroi. http://www.naturerights.com/blog/?p=1884

Or, il serait logique que les principes de la Constitution française s'appliquent à tous les français, sans distinction. La devise de la République n'est elle pas « Liberté, Égalité, Fraternité » ?

Nos frères français doivent bénéficier comme nous de la protection matérielle du droit de propriété fondée sur les articles 2 et 17 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Les droits naturels et imprescriptibles de l'homme sont "la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression". "La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité."

Par cette pétition nous demandons à l'Etat qu'il fournisse aux peuples indigènes de Guyane les mêmes droits que les français métropolitains et qu'il leur rétrocède avant le 31/12/2019 les 90 % de la Guyane constitués de forêts et de biodiversité qu'ils occupent et qui sont aujourd'hui dans le Domaine privé de l'Etat.

Selon la Banque mondiale, les peuples indigènes sont les meilleurs gardiens de l'environnement https://www.survivalinternational.fr/actu/7872.

Si cette pétition aboutit, elle permettra de montrer que la France est bien la patrie des Droits de l'homme, qu'elle est respectueuse de la diversité des peuples qui la compose et qu'elle agit aussi de façon concrète, innovante et efficace en faveur de l'Environnement, du Climat. 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !