Stop aux troubles du comportement alimentaire initiés par le diktat de la minceur

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Je m’appelle Marie, j’ai 23 ans et je suis étudiante. Il y a sept ans, les médecins m’ont diagnostiqué un trouble du comportement alimentaire (TCA), l’anorexie restrictive. Je ne pensais pas qu’un mot pouvait faire autant de mal. Personne ne m’avait préparée à ce qui allait m’attendre. Personne ne m’avait dit que cette voix dans ma tête, qui me disait de ne pas manger, n’était pas normale et que j’allais devoir la combattre tous les jours pour qu’elle ne m’entraîne pas vers des abysses mortels.

Cette petite voix s’est nourrie des discours commerciaux, des photos dans les pubs ou les magazines. Comment comprendre quand on est jeune que ces femmes rachitiques vantées pour leur beauté dans les magazines ne sont pas la réalité ? Comment se défaire de cette image parfaite quand on est en pleine construction de sa personnalité et mal dans sa peau ? Cela n’a pas été le seul déclencheur de mon anorexie, mais y a grandement contribué.

Aujourd’hui, je suis hospitalisée pour la seconde fois, à la suite d’une rechute. L’idée de parler de mon histoire a lentement mûrie et s’est imposée, comme un besoin thérapeutique. J’ai alors rencontré Tiphaine et nous avons eu l’idée de nous associer afin de mettre en lumière cette cause à plus large échelle. Ensemble, nous nous sommes interrogées sur ces femmes maigres et irréelles vantées dans les magazines, dont Elle

Comment rester passives face à ces idéaux, à ces discours gangreneux poussant à la mort et non au bien-être? Comment se défaire de cette image parfaite quand on est en pleine construction de sa personnalité ? Comment s'aimer pleinement lorsque son corps ne répond pas à cet idéal de minceur tant vanté

Soutenues par un groupe de patients souffrant de troubles du comportement alimentaire, TCA (boulimie, anorexie, hyperphagie, orthorexie ...) et de professionnels de santé, nous avons donc décidé de lancer cette pétition pour davantage mettre en avant ces pathologies encore trop peu connues du grand public. Ou présentées de manière caricaturale par les médias ("elle voulait ressembler à son idole", "c'est juste un régime qui a mal tourné"). Les TCA font partie du quotidien de milliers de jeunes femmes et hommes, un chiffre qui augmente chaque jour. Sachant que les TCA sont la première cause de mortalité psychiatrique en France, nous trouvons les mesures initiées trop faibles et insuffisantes face à ce problème. 

A travers cette pétition, nous souhaiterions entamer une action plus forte visant à questionner l'image de la femme diffusée par les médias. Celle-ci nous apparaît irréelle, contre-nature et idéalisée. Arrêtons de propager des images faussées du corps des femmes ! Nous savons que les magazines ne font pas les TCA mais ils participent au mal-être des citoyens en définissant « la silhouette idéale ». Ils ont pour conséquence le développement d’un mal-être, le suivi d’un régime drastique, ce qui peut conduire à des pathologies plus graves. Les personnes « en manque de repères intérieurs vont alors les chercher à l'extérieur » et ainsi s’identifier aux normes corporelles des magazines. Elles vont se focaliser sur leur silhouette et ses caractéristiques, tout faire pour les combattre et ressembler à ce qu’elles voient tous les jours dans les magazines.Elles pensent que ne pas ressembler aux images véhiculées par la mode, équivaut à ne pas plaire, à ne pas être accepté, être moche et être faible. Dans une quête de perfectionnisme et d’estime de soi, ces personnes s’identifient aux corps des mannequins ; à travers le contrôle de leur corps, elles ont l’impression d’enfin réussir quelque chose. Les magazines constituent donc un facteur de risque pouvant mener à un TCA. C’est pourquoi nous disons stop au diktat de la minceur, dépassé et en opposition avec les mouvements émergents (Metoo, body positivisme). 

A l'aide de cette pétition, nous attendons un réel engagement et des actes de la part du magazine Elle. Mais également un élan citoyen d'ampleur afin de soutenir cette démarche. 

Nous pensons souvent à tort que ces troubles ne nous concernent pas, mais nous pouvons tous être touchés, directement ou indirectement. Agissons pour le bien-être physique et mental des futures générations

Chaque époque a vu naître des mouvements de libération des femmes. Pour nous, la lutte contre l'idéal de minceur et les TCA rejoint les mouvements sociétaux actuels. Agissons ensemble !