Stop aux suppressions de moyens au collège Brassens de Pont-Évêque !

Stop aux suppressions de moyens au collège Brassens de Pont-Évêque !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif Brassens en lutte ! PONT-EVÊQUE a lancé cette pétition adressée à DSDEN 38 (Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Isère)

Signons pour sauver une classe. 

Signons pour que l’éducation reste une priorité pour nos enfants.

Le collège Brassens subit de plein fouet les dommages d’une politique de suppression de moyens dans l’éducation : alors que le nombre d’élèves est à la hausse, la suppression d’une classe est programmée pour la rentrée 2022-2023.

L’an dernier, personnels et parents avaient déjà dénoncé le manque de personnels en vie scolaire, ainsi que l’arrêt de certains dédoublements de classes les années précédentes. Malheureusement les restrictions s’intensifient encore.

Nous voulons enfin être entendu-e-s par le Rectorat et les Services de l’Éducation Nationale sur ce que nous subissons. Nous voulons leur dire que leurs dotations actuelles atteignent personnellement chaque élève, personnel, parent, dans ses choix de vie.

Voilà pourquoi nous avons besoin du soutien de tous et de toutes pour stopper :

 - La suppression d’une classe de 5e. Cette année, le collège dispose de 5 classes de 6e et de 5 classes de 5e. L’an prochain, il n’est prévu que 4 classes pour le niveau 5e. En toute logique, la moyenne d’élèves par classe va augmenter. D’après les prévisions officielles, la moyenne d’élèves serait de 25,75 élèves par classe de 5e, contre 23, 4 en 6e cette année. En réalité, la moyenne des 5e s’élèverait à 27 (108 élèves en 6e cette année d’après Pronote). Par conséquent les conditions de travail des élèves seront fortement dégradées.

Et pour demander :

- Plus de personnels. Concernant la vie scolaire, nous demandons toujours un poste supplémentaire à temps plein afin d’assurer la sécurité et l’accompagnement des élèves dans leur vie quotidienne au collège. Par ailleurs, la direction a voulu supprimer le poste de lettres classiques en s’appuyant sur la difficulté à recruter des personnels (lors d’une réunion lundi 31/01). Heureusement, ce choix n'a finalement pas été acté par le Rectorat. Il faudrait plutôt augmenter le nombre d'heures en lettres pour ouvrir une nouvelle classe.

- Moins d’élèves par classe. En supprimant une division, la moyenne d’élèves par classe augmente considérablement. C’est évidemment une dégradation inacceptable des conditions de travail des élèves. L’État a fait suffisamment d’économies sur le dos des personnels et des élèves, qui valent mieux que ça.

- Des heures d’accompagnement personnalisé. Nous constatons que les heures d'Aide Personnalisée en maths (niveau 5e) qui ont été perdues il y a trois ans n'ont pas été rétablies. Et comme les années passées, il n’y a pas assez d'heures pour faire des dédoublements en sciences. Nous avons besoin de ces heures afin de soutenir les élèves dans leurs apprentissages. 
 

Chaque soutien compte, pour qu’ensemble nous fassions de l’éducation une priorité !

L’équipe éducative et le Groupement des parents d’élèves du collège Georges Brassens.

Pont-Evêque le 24/03/2022

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !