Stop aux nuisances - Axe Corse/Corderie et rues adjacentes

Stop aux nuisances - Axe Corse/Corderie et rues adjacentes

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif "Respire le 7!" a lancé cette pétition adressée à Mairie de Marseille et à

STOP AUX NUISANCES liées à la CIRCULATION sur l'axe Corse / Corderie et ses rues adjacentes (13007)

À tous,

Selon les études réalisées notamment par la Métropole Marseille-Provence, l'axe Corse/Corderie et ses voies adjacentes sont parmi les plus polluées et bruyantes de la ville.

Il n’est pas question d’arrêter l’économie du quartier, ni même d’empêcher les travaux de voiries mais d’améliorer notre cadre de vie en s’investissant dans la lutte contre les nuisances sonores et environnementales.

Ces nuisances ont de multiples conséquences, néfastes, sur notre vie quotidienne et notamment :

-       sur la santé (physique et mentale) et la sécurité publique : stress, énervement, hypertension, troubles chez les femmes enceintes, troubles du sommeil quotidien, fatigue au volant; sans compter la pollution atmosphérique endommageant poumons, peaux, etc. Demandez-vous si un environnement calme ne serait pas plus bénéfique ? Nous l'avons tous expérimenté lors du confinement dû au COVID 19. 

-       sur la protection de la nature : bruit des oiseaux, mort des petits insectes et des abeilles nécessaires à notre écosystème, absence de ces animaux à montrer à nos enfants (qui s’y intéressent, c’est certain !), pollution des plantes aromatiques dans nos jardinières.

-       sur la valorisation de vos biens immobiliers;

-       sur le voisinage : est-ce normal de ne pas être en mesure de prendre un café calmement sur son balcon, d’être exposé au bruit dès qu’on ouvre ses fenêtres ?

-       sur la conservation du patrimoine : désagréments lors des promenades quotidiennes, désagréments de voir de beaux immeubles noirs de crasse, tristesse de constater l'absence de fleurs et l’envie de fleurir les balcons car « tout crève » et tout est pollué.

~~

Ces « bruits » contre lesquels, il nous faut lutter sont :

-       ceux des véhicules qui ne respectent pas les limites de vitesse : à quel moment, se sentent-ils en droit de remonter l’avenue de la Corse à 100km/h ?

-       ceux des véhicules qui klaxonnent de manière intempestive à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

-       ceux des scooters et des motos qui ne respectent pas la réglementation : pots d’échappements modifiés, non homologués ou tout simplement absents.

-       ceux des « petits » deux roues qui s’amusent à faire des « roues », des « burn » ou toute sorte de rodéo sur les grandes artères (avenue de la Corse, boulevard de la Corderie) et leurs rues adjacentes - et ce, généralement, de nuit.

-       ceux des deux-roues qui ne respectent plus les feux tricolores ou les priorités en klaxonnant de manière continue sur plusieurs centaines de mètres pour forcer toute autre personne et véhicule à leur laisser le passage, en dépit des règles basiques de sécurité.

-       ceux des camions poubelles, dès 5h00 tous les matins : est-ce réellement nécessaire de passer à cette heure où l’immense majorité des riverains dort encore ? 

-       ceux des camions de nettoyage des rues, au petit matin également, avec de multiples passages et les décibels (bien au delà des seuils autorisés de jour et de nuit) qui vont avec, sans compter leurs radars de reculs.

-       ceux des poids lourds démarrant nécessairement « en trombe » à chaque feu pour atteindre la rampe Saint-Maurice.

-       etc.

~~

Les solutions proposées, ci-dessous, participeraient à une lutte active contre un rythme, une intensité et une fréquence non contrôlée et contre des comportements « je m’en foutiste » et non citoyens.

-       Réduction de la vitesse (à 30 km/h ?), qui réduit considérablement la nuisance sonore et à fortiori la pollution :

  • installation de ralentisseurs dernière génération et anti-bruit pour éviter les prises d’élan des véhicules de la place du Quatre septembre à la rampe Saint Maurice ;
  • installation de radars de vitesse pour un effet pleinement dissuasif ;

-       Installation de radars de nuisances sonores. Ils ont été expérimentés dans plusieurs grandes villes (dispositif "MEDUSE" expérimenté avec succès à Paris et en Val-de-Marne) ;

-       Mise en place de revêtements conçus "antibruit" (testés avec un succès spectaculaire par la Région et la direction des routes Île-de-France depuis 2017) ;

-       Installation de panneaux signalétiques visant à ne pas klaxonner ;

-       Adaptation des horaires de collecte d’ordures et de nettoyage des rues ;

-       Remplacement et/ou amélioration des poubelles et container grâce aux kits "antibruit" afin d’éviter le claquement du couvercle sur la paroi lors de la collecte ;

-       Promotion des bus électriques sur cet axe également ;

-       Mise en place de véritables voies de bus et de pistes cyclables pour réduire celles empruntées par les voitures et ne pas risquer notre vie ;

-       Éventuelle fermeture de l’axe le dimanche comme les quais de Seine à Paris.

-       Intégrer l’axe Corse/Corderie à la liste des « Zones à enjeux prioritaires » de la DDTM (rapport du 28 août 2019 - Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) de la Métropole Aix-Marseille-Provence sur le Territoire Marseille-Provence / PPBE « agglomération » / Echéance 3 – Période 2018/2023) ;

-       Pénalisation de l'installation de pots d'échappement non conformes sur les deux-roues, pots Akrapovic, etc. Et tout simplement faire appliquer la réglementation existante.. 

Ces actions correctives peuvent être catégorisées en actions à mettre en place rapidement (en quelques semaines), à moyen terme (6 mois) et long terme (au delà). Essayons !

~~

Que font nos pouvoirs publics locaux ?

Comment sont appliqués les pouvoirs de police du Maire sur ces sujets, dans le quartier ?

  • Et a fortiori à l’aube de la semie-piétonisation du Vieux Port reléguant l’axe Corse/Corderie/Puget/Lieutaud à une petite ceinture inévitable pour une circulation toujours plus intense ;
  • Et a fortiori avec des projets de constructions privilégiant toujours plus de densité de population et les véhicules qui vont avec ?

Que font les pouvoirs publics contre les auteurs de ces nuisances ?

Combien de candidats aux municipales (notamment) ont discuté de ces problématiques par le menu détail ? Pour aller plus loin que des positions de principe "qui font bien sur un programme" sans délais concrets ni réels engagements..

  • lesquels d'entre eux savent QUI peut mettre en oeuvre les actions correctives proposées ci-dessus (quels services de la Mairie, de la Métropole, de la région ?) et dans quels délais ?
  • lesquels d'entre eux s'engageront FERMEMENT à ce que ces actions correctives soient mises en oeuvre dans les DÉLAIS du court, moyen et long terme et proposeront des dates (jour/mois/année).

Pour quelles raisons la réglementation applicable en matière de bruit (plafond de décibels maximum, deux roues, etc.) n'est-elle pas appliquée ?

Quelles sont les améliorations concrètes apportées par les campagnes de sensibilisation auprès des collèges et des lycées dont certains sont si fiers lorsque les auteurs de nuisances sont majoritairement des adultes aux commandes de leurs véhicules motorisés ?

Que nos impôts servent à quelque chose de concret !

Profitons du fait que le second tour des élections municipales ne soit pas encore passé et profitons du souvenir d'un quartier plus calme et reposant dû au confinement, pour interpeller réellement tous nos candidats.

Ne laissons pas la situation empirer et mobilisons-nous afin de préserver notre santé et notre environnement !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !