Stop aux délestages.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Depuis plusieurs décennies, nous souffrons d'un mal qui est le délestage. L'électricité de nos jours n'est pas un luxe mais une nécessité. Nous restons souvent une journée entière sans électricité alors que des vies en dépendent:

- Des femmes surviennent aux besoins de la famille en vendant la glace, les jus de bissap et autres alimentés par le courant électrique. Sans énergie électrique, elles n'enregistrent que des pertes en eau dont elles paient la facture par mois, en sucre et en matières premières.

- Des enfants prématurés et les personnes âgées et d'autres malades ont besoin de l’électricité a longueur de journée pour bénéficier de l'air qui se fait rare en ces temps-ci.

- Des commerces (Télécentre, Cybercafés, Petites et moyennes entreprises...) prennent un coup alors qu'ils doivent payer les factures électricité, le loyer, l'eau et les salaires par mois sans la SONABEL ne soucient de comment ceux-ci se débrouillent. Pourtant, quand il y a un retard de paiement, il y a pénalité suivi de retrait de compteur.

Et pour le gouvernement, la meilleure façon de distribuer l’électricité est d'en priver certains pendant des heures pour que d'autres en profitent. Le problème est le même partout au Burkina Faso. Donc il y a un déficit et qui dit déficit, dit sous-dimensionné.

On ne peut pas prendre de bonnes décisions pour nous si les réunions pour une telle cause se font dans des salles et bureaux climatisés avec des relais en cas de coupure d'électricité.

Le gouvernement doit revoir le coût du Kilowatter, le coût de la location et assumer sa responsabilité quand des délestages arrivent. 

Nous disons 'ASSEZ' Trop c'est trop.



Aboubacar compte sur vous aujourd'hui

Aboubacar GUIRE a besoin de votre aide pour sa pétition “Stop aux délestages. Des vies en dépendent.”. Rejoignez Aboubacar et 604 signataires.