Stop aux attaques anti-généralistes au parlement

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Les députés ont trouvé les responsables  de tous les maux de notre pays: les médecins, et particulièrement les médecins généralistes. 

Ils déposent ces jours-ci, par pure démagogie, une série d'amendements inacceptables, dans le cadre de la discussion de la Loi Santé 2022. 

- un amendement veut autoriser  la délivrance par le pharmacien de médicaments de prescription médicale dans de "petites"   maladies comme les angines, cystites, conjonctivites. C'est le risque de mauvais diagnostic, de sur - ou sous-traitement, la suppression de la double sécurité. A chacun son métier: le médecin doit rester le professionnel du diagnostic et de la codécision thérapeutique avec le patient.

- encore plus grave  un amendement prévoit que le Directeur de la CPAM puisse désigner d'office tel ou tel généraliste comme médecin traitant à un assuré qui n'en n'a pas trouvé. 

- un amendement, retiré pour l'instant,  voulait contraindre à une amende de 1000 euros par mois l'étudiant qui ne s'installerait pas pendant trois ans en zone déficitaire. Il faut "qu'il paie les études offertes par la société". C'est oublier que les internes fournissent déjà une main d’œuvre essentielle à bon marché pour les hôpitaux pendant 3 ou 4 ans. Et les autres étudiants? 

TOUS CES AMENDEMENTS, S'ILS SONT VOTÉS, CONSTITUERAIENT UNE ATTAQUE SANS PRÉCÉDENT CONTRE NOTRE PROFESSION, SANS RÉGLER LES PROBLÈMES DE FOND 

Je m'oppose aux amendements ci-dessus.

Je demande que ces amendements soient retirés.