Stop au holdup démocratique, oui à la proportionnelle

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


En 2017, le parti politique soutenant le Président élu quelques semaines auparavant a obtenu la majorité absolue avec 308 députés sur 577.

Avec combien de suffrages ?

43% des votes exprimés (il y a eu beaucoup d'abstention), c'est à dire en réalité 16,5% des électeurs inscrits, soit 11,5% des Français.

Ce groupe politique peut donc pendant 5 ans faire la loi en France sans rien demander à personne.

C'est un véritable holdup démocratique et cela explique en partie pourquoi la France est ingouvernable et qu'on y conteste en permanence les décisions des gouvernements. Après l'euphorie de l'élection, le premier semestre 2018 a été marqué par grèves et blocages du pays. C'est normal, le gouvernement et sa représentation parlementaire ne sont pas représentatifs d'une majorité de Français.

Et pourtant ...

Comme le dispose l'article 3 de la constitution de la 5ème République (en vigueur actuellement), « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum ».

Vous aurez noté que le referendum n'est quasiment jamais invoqué et que si 16,5% des électeurs sont représentés à l'Assemblée nationale, cela signifie par un simple calcul que 5 électeurs sur 6 sont représentés à l'Assemblée nationale par des élus minoritaires.

Pour que les députés nous représentent, ils devraient avoir les mêmes opinions que le peuple. Si en gros 50% des Français étaient plutôt à gauche et que 50% étaient plutôt à droite on imagine bien que ça devrait être la même chose avec les députés.
De même, si par exemple 10% des Français soutiennent les idées d'un parti politique, on devrait retrouver 10% des députés de ce même parti à l'Assemblée nationale.

Seul le mode de scrutin de la proportionnelle permet cette représentation. Or la proportionnelle n'est plus utilisée en France pour désigner les députés, au profit d'une autre formule appelée "scrutin uninominal à deux tours" qui ne permet d'obtenir des sièges pour un parti politique que s'il est toujours en tête ou presque.

Donc mécaniquement, les formations politiques ayant moins de 15-20% des voix ne sont quasi jamais représentées quand bien même elles rassembleraient en France la majorité des électeurs. Voilà pourquoi la droite de la droite, la gauche de la gauche et les centristes avant 2017, représentant environ la moitié des Français si ce n'est plus, disposaient d'à peine quelques députés pour représenter les Français qui votaient pour eux. Pour les autres formations minoritaires alliées avec le dominant de droite et le dominant de gauche, ils étaient forcés de "baisser la tête" et de mendier des circonscriptions pour obtenir des miettes.

Une idée très répandue est que c'est normal, car la 4ème République aurait montré que la proportionnelle, ça aboutirait à des gouvernements instables. C'est une véritable manipulation de masse qui a conduit à ce que ma génération (j'ai 51 ans en 2018) en soit persuadée. C'est ce que nos manuels scolaires ont répété pendant des décennies au point que vous pouvez faire le test : Demandez à quelqu'un si la proportionnelle, ce ne serait pas plus juste et la plupart des gens vous diront que la 4ème République a démontré qu'on ne peut pas gouverner un pays avec ce mode de scrutin. Rien n'est plus faux.

L'Allemagne pratique à 50% la proportionnelle et l'Italie, l'Espagne ou le Danemark par exemple la pratiquent à 100%. Chez eux, lorsque les gouvernements ne sont plus en phase avec le peuple, en général ils "sautent" comme c'est le cas en Espagne en ce moment (texte écrit en Juin 2018) ou alors ils sont obligés de négocier avec des partenaires (actualité allemande).

Faut-il craindre que former des majorités puisse prendre des semaines voire des mois et soit un processus difficile ? Et bien si on considère qu'en France on est gouverné pendant 5 ans par des gens inamovibles et illégitimes, je crois qu'on peut attendre quelques mois que des alliances politiques se forment qui représentent vraiment les gens.

Il n'y a pas de fatalité, nous sommes complices de cette situation en ne faisant rien pour exiger un changement des modes de scrutin.

Je porte ces idées depuis une vingtaine d'année et je les ai forgées dans la douleur de voir des idées majoritaires et des formation politiques naissantes et prometteuses balayées par ces règles anti-démocratiques.

Je vous propose deux actions :

1. Signer cette pétition pour demander au moins 50% de députés désignés à la proportionnelle.

2. M'aider si vous en avez les moyens (à partir de 5 euros) à créer le film "Le Holdup Français" : http://www.leholdupfrancais.com qui dénonce ces pratiques et va chercher autour de nous ce qui se pratique de mieux pour s'inspirer des systèmes les plus démocratiques.

La plupart des gens pensent qu'on ne peut rien y changer. C'EST FAUX. Nous pouvons vraiment changer les choses ensemble. C'est un sujet qui parait compliqué parce que c'est un peu une histoire de matheux. Mais c'est une raison fondamentale à mon sens du désamour des Français pour leur représentants dans tous les domaines : Ils ne les représentent plus.

Je suis aujourd'hui un homme libre. Il y a 5 ans je terminais mon mandat de conseiller municipal dans une ville de 35000 habitants dans le Sud de le France. Je ne roule pour personne car j'ai rendu à cette époque ma carte du MoDem et ce qui me motive c'est que la réalité soit plus proche de cet idéal démocratique.

Comme on a voulu le faire dire à Voltaire (il ne l'aurait jamais vraiment dit mais j'aime cette idée) : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » et je rajoute : Le droit de peser à l'Assemblée nationale si vous êtes assez nombreux et légitimes pour le faire.

Faisons monter notre voix, la voix du peuple pour qu'il soit vraiment représenté à l'Assemblée nationale. Pour ma part je souhaiterais la proportionnelle intégrale, mais 50% serait déjà un premier pas.

Je tiens à adresser deux mises en garde et une mise au point :

1. Le gouvernement va proposer 10 à 15% de proportionnelle à l'Assemblée nationale : C'est une plaisanterie, de la poudre aux yeux. Oserais-je dire de la poudre de perlimpinpin, en référence à la tirade de notre Président durant son dernier débat contradictoire télévisé du second tour ?

Résistons et diffusons cette idée simple : un citoyen, une citoyenne, une voix.
Diffusons ensemble cette pétition et demandons dès aujourd'hui au Parlement français d'inscrire dans la Constitution française qu'au moins la moitié des députés doivent être désignés à la proportionnelle.

2. Cette démarche sera attaquée de plusieurs façons et notamment en mettant en garde contre le fait qu'elle permettra à l'extrême gauche et à l'extrême droite de rentrer à l'Assemblée nationale. Je vous laisse juge de savoir si c'est l'esprit de la démocratie de décider à l'avance qui a droit et qui n'a pas droit à la parole. En effet, Je suis très à l'aise avec cette question étant moi-même centriste. On parlera aussi des territoires en expliquant que les députés ne représenteront plus les territoires avec la proportionnelle. Si la représentation des territoires est un enjeu démocratique, c'est proprement scandaleux d'opposer proportionnelle totale ou partielle à représentation des territoires, ce sont deux sujets importants mais différents et avant de penser à représenter des territoires, si on est pas capable de représenter les citoyens, la démocratie est bien loin.

3. Portée de cette démarche

Ayant beaucoup voyagé dans plusieurs continents, je ne me permets plus de donner comme le font souvent certaines personnalités en France des leçons aux autres pays et nations. L'histoire de chaque pays est unique et il appartient à chaque peuple de présider à sa propre destinée. Rappelons-nous qu'en 1944, les Françaises n'avaient toujours pas le droit de vote. Chacun son histoire.

MERCI DE SOUTENIR CETTE DEMARCHE EN SIGNANT CETTE PETITION ET EN LA PARTAGEANT SUR LES RESEAUX SOCIAUX



Rudi compte sur vous aujourd'hui

Rudi SORDES a besoin de votre aide pour sa pétition “Stop au holdup démocratique, oui à la proportionnelle”. Rejoignez Rudi et 936 signataires.