Non à la fermeture d’une classe maternelle à Ouroux-sur-Saône

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


L’école maternelle d’Ouroux compte actuellement 103 élèves pour 5 classes dont une classe « réservée stagiaire ».

L’année prochaine, 110 élèves seront scolarisés dans cette école aux locaux adaptés. Soient des effectifs en hausse.

Pourtant,un poste d’enseignant est menacé de fermeture.

Un poste d’enseignant en moins et donc une classe en moins est synonyme
- De classes comptant entre 25 et 30 élèves (contre 20 à 25 sans fermeture)
- D’élèves en difficultés ou en situation de handicap qui, malgré la bonne volonté et le dévouement de l’équipe pédagogique, seront moins bien accueillis, repérés et donc accompagnés.
- Des suivis individualisés et différenciés limités (une classe à faible effectif permet à l’enseignant(e) d’être plus attentif(ve) et plus à l’écoute des élèves et donc d’adapter sa pédagogie)
- De mise en place difficile des méthodes pédagogiques et innovantes pourtant aux programmes de l’Education Nationale
- De moins de lieux et de temps de jeux et de manipulation (nécessaires au développement intellectuel et naturel de l’enfant et figurant également dans les programmes) (Les programmes demandent aux enseignants de multiplier les situations de manipulation, les situations de jeux, les situations d’autonomie.)
- De limiter les moments privilégiés favorisant le langage (avec des effectifs raisonnables, les enseignants peuvent encourager les « moins bons parleurs », les amener à parler plus régulièrement, plus volontairement en développant leur vocabulaire. Les « bons parleurs » pourront enrichir leur vocabulaire plus facilement)
- D’élèves les uns sur les autres dans les classes et dans les dortoirs. (Actuellement, les élèves et l’équipe pédagogique peuvent circuler aisément entre les tables et les chaises. Rajouter ne serait-ce qu’une table pour 5 élèves, entravent les déplacements. Les classes des petits-moyens, des petits, et des moyens disposent chacune d’un dortoir. Fermer une classe signifierait qu’il faudra « entasser » le même nombre d’élèves dans deux dortoirs au lieu de 3)
- De la suppression d’un poste d’ATSEM
- De conditions de travail cauchemardesques (contre des conditions de travail idéales)

Parce que nos enfants ont des droits et que l’Education Nationale a des devoirs



Stephanie compte sur vous aujourd'hui

Stephanie SERRES a besoin de votre aide pour sa pétition “Stephanie : Non à la fermeture d’une classe maternelle à Ouroux-sur-Saône”. Rejoignez Stephanie et 765 signataires.