Petition update

L'AFFAIRE DES CLOISONS DEVIENT PENALE

Sylvain FORT
France

Mar 30, 2016 — Chères signataires, chers signataires,

Après trois mois de pause, l'affaire des cloisons connaît de nouveaux développements !

1. Un chantier hors de prix et dans l'impasse.

Le chantier des cloisons qui devait s'achever, aux dires de la direction, en février n'est toujours pas terminé. Et pour cause : mal conçu, mal mené, il est dans l'impasse.

Il suffit de mettre les pieds au Palais Garnier pour voir l'ampleur des dégâts ! Pour masquer les rails supposés soutenir les cloisons coulissantes, des faux plafonds ont été installés en détruisant les anciens plafonds. En outre, le modèle de cloison amovible pose problème.

Hélas, les rails sont toujours aussi apparents et les faux plafonds... s'écroulent. Une présentation à la DRAC (Direction Régionale des affaires culturelles) a tourné au fiasco complet.

Résultat : il est question d'un grand chantier en juillet pour tout remettre à plat. Gageons que les dégâts n'en seront que plus colossaux. En attendant le budget du chantier explose... annulant largement les gains attendus en termes de places supplémentaires.

2. L'Opéra assigné au pénal.

Les référés devant le Tribunal Administratif de Paris avaient permis d'établir que les anciennes cloisons avaient été détruites en l'absence de toute autorisation administrative.

Cette infraction relève de la justice pénale : elle vient d'être saisie. L'Opéra de Paris comparaîtra donc devant le juge du Tribunal de Grande Instance le 13 Septembre prochain. Sont cités à comparaître MM. Lissner, Thiellay (directeur adjoint) et Prunet (architecte des monuments historiques).

3. La presse continue de s'intéresser au sujet.

Le magazine Vanity Fair consacre 10 pages à l'affaire des cloisons dans son numéro d'avril.

4. Que faire ?

A ce stade, il est de plus en plus évident que nous avions collectivement vu juste depuis le début : ce chantier était inutile, mal pensé, absurde. On découvre désormais qu'il était coûteux en plus d'être illégal. Il faut absolument que la direction de l'Opéra de Paris remette la salle du Palais Garnier en son état primitif, et tout doit être fait à cette fin : car pour le moment, elle persiste dans l'erreur par orgueil et entêtement.

A noter : lors de la soirée des grands mécènes de l'Opéra, ceux-ci ont exigé que les cloisons soient remises en place. A la hâte, des planches peintes en rouge ont ainsi été mises en place ! Ubuesque.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.