Pétition fermée

Soutien aux résidents du foyer des Troènes-Amandiers (Paris 20ème) mobilisés !

Cette pétition avait 149 signataires


Les résidents du foyer des Troènes-Amandiers (Paris 20ème) sont mobilisés pour de meilleures conditions de logement.

 Ils sont résidents du Foyer des troènes (2-6, rue Elisa Borey). Citoyens français ou étrangers, ils travaillent dans le bâtiment, la cuisine, le nettoyage ou pour la Ville. Certains d’entre eux vivent dans le 20ème arrondissement depuis 30 ans.

 Depuis le lundi 29 mai ils bloquent l’accès de la directrice du foyer à son bureau pour protester contre l’organisme gestionnaire, l’ADEF.

 Une résidence « sociale », pas très sociale…
Les résidents sont mécontents depuis que ce foyer de travailleurs migrants a été transformé en « résidence sociale. » Les cuisines collectives ont été fermées, et les espaces de vie collective réduits. La riche vie sociale du foyer est donc désormais très limitée.

 Les chambres ont été transformées en logements meublés individuels de 11à 18m² : ils payent des loyers mensuels de 380 à 520 euros… mais n’ont pas le statut de locataires (et donc aucun droit de regard sur les charges par exemple…)

 75 euros la chaise pliante : pour Adef, pas de petit profit !

On les a dotés de meubles de mauvaise qualité qui sont à l’origine de la mobilisation. En effet, cette camelote est soumise à un « barème de refacturation », imposé par l’ADEF, qu’ils jugent exorbitant. Le remplacement d’une plaque de cuisson est facturé 350 euros, celui d’une chaise pliante, 75 euros (chez ikéa, on en trouve à 6,50 euros...) Et alors même qu’ils payent chaque mois une charge de 31 euros pour le mobilier (ce qui rapporte à l’Adef, pour l’ensemble du foyer, 80 000 euros par an !)

 L’Adef doit écouter ses résidents
Il faut que l’ADEF (qui gère 40 résidences en Ile-de-France) abandonne son « barème de refacturation » et accepte de discuter des aménagements intérieurs des chambres.

 Monsieur Jean-Paul Vaillant, directeur de l’ADEF, a rencontré les résidents le premier jour de la mobilisation. Il refuse pour l’instant toute discussion sur ces demandes.
 
Les résidents vont amplifier leur mobilisation jusqu’à ce qu’un véritable dialogue puisse s’engager avec l’ADEF. Elle a déjà le soutien de voisin-e-s et associations du quartier (Association Autremonde, Collectif Paris XXème solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s, COPAF, EELV, FASTI, LDH, NPA, SUD PTT...)

En signant cette pétition, je soutiens leurs revendications. 



Collectif Paris XXème Solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s compte sur vous aujourd'hui

Collectif Paris XXème Solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s a besoin de votre aide pour sa pétition “Soutien aux résidents du foyer des Troènes-Amandiers (Paris 20ème) mobilisés !”. Rejoignez Collectif Paris XXème Solidaire avec tou.te.s les migrant.e.s et 148 signataires.