Soutien aux postier-e-s du 66

Soutien aux postier-e-s du 66

Lancée le
13 juin 2023
Adressée à
WAHL Philippe (PDG La Poste)
Signatures : 19 873Prochain objectif : 25 000
Soutenir maintenant

Pourquoi cette pétition est importante

Lancée par CGT FAPT 66

Dans le 66, les factrices et les facteurs luttent au quotidien et sans relâche pour défendre le service public, les droits des salariés, leurs conditions de travail, l'emploi... 

La lutte contre la réforme des retraites est forte parmi les agents. Acculée dans ses retranchements, la direction de La Poste choisit aujourd’hui la répression comme base de "dialogue social". Le mépris dont elle fait preuve envers les salariés et leurs représentants, n’est que le reflet de la politique d'entreprise actuelle. En s’attaquant aux grévistes, les dirigeants de La Poste remettent en question nos libertés d'organisation, de contestations, de mobilisations et de revendications.

Aujourd’hui, elle passe un cap, celui de la répression.

Ø  Durant le conflit contre la réforme des retraites, des postiers du département des Pyrénées-Orientales ont tenu un piquet de grève pendant 18 jours (la BARRICADA 840). Alors qu'ils exigeaient d'obtenir des négociations locales sur l'embauche de tous leurs collègues intérimaires et le gel des réorganisations, La Poste a assigné 6 d’entre eux au tribunal pour piquet de grève illicite, sans jamais concédé à leurs justes revendications. Le juge inféodé aux puissants a préféré se ranger du côté de la liberté d'entreprendre contre la liberté de faire grève. 

Forte de cette décision de justice, La Poste s'attaque en toute impunité aux grévistes :

Ø  Dans un premier temps, Arnaud menacé de licenciement pour faits de grève, et à la suite de la mobilisation des 6, 7 et 8 juin des postiers du département a finalement écopé d'un blâme .

Ø  Au tour de Ruth, factrice, d'être convoquée au commissariat de Police de Perpignan le 14 juin pour "entrave concertée et avec violences ou voies de faits à l'exercice du droit du travail". Les 5 autres assignés au tribunal lors de la "BARRICADA 840" le seront bientôt pour les mêmes motifs. L'attaque prend un tournant pénal.

Ø  Et maintenant, Alexandre, facteur et secrétaire général du syndicat, est convoqué le 4 juillet au siège de La Poste à Paris et risque la révocation pour les mêmes motifs auxquels se rajoutent toutes les actions menées par le syndicat depuis 2019.

Arnaud, Ruth et Alexandre sont tous des militants reconnus du syndicat CGT des activités postales et de télécommunications (CGT FAPT66) et tous salariés de La Poste. Le but de La Poste est d'intimider pour faire taire toutes contestations. Et la peur est la mère de l’esclavage.

Il s’agit ici d’une énième attaque du patronat contre le monde syndical et ses représentants, à l'image des camarades de Verbaudet, Sanofi, EDF, GRDF et tant d'autres... Tout ceci est orchestré avec la complicité du Ministre du Travail et de sa note interne à la Direction Générale du Travail pour faciliter le licenciement des salariés grévistes.

L’intersyndicale postale du 66 CGT, CNT et SUD ne cédera pas. Vous non plus, en signant massivement la pétition pour :

  • l'arrêt des sanctions et des poursuites judiciaires,
  • le respect du droit de grèves et de revendiquer,
  • la considération des salariés et de leurs représentants.

.Ensemble, nous sommes plus forts.

« La répression n’a pour effet que d’affermir la volonté de lutte de ceux contre qui elle s’exerce et de cimenter leur solidarité…. » John STEINBECK – Les raisins de la colère

le haka des postiers du 66

rétro de la BARRICADA 840

facebook cgt fapt des po

Le 4 juillet pour la défense des libertés syndicales et contre la révocation de notre secrétaire général RASSEMBLEMENTS Paris bld Brune, Perpignan Poste Arago, Montpellier Préfecture et Béziers sous-préfecture. Face à la répression la riposte on a tous à y gagner.

Tweeter CGT FAPT 66

Cette pétition est soutenue par les Unions Locales CGT de Perpignan sud, Rivesaltes, Vallespir et Argeles dont les camarades sont membres.

Soutenir maintenant
Signatures : 19 873Prochain objectif : 25 000
Soutenir maintenant

Décisionnaires

  • WAHL PhilippePDG La Poste