Soutien à la famille de Nia Iasagashvili

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


Le 8 mai dernier, Nia, élève de 3ème au collège Racine à Saint-Brieuc, chantait avec ses camarades « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ? »  lors de la cérémonie républicaine devant les représentants des institutions et des anciens combattants. Deux jours plus tard, sa famille - un couple et 3 enfants dont un bébé né il y a 2 mois - était expulsée du logement d'urgence du Centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA).

La solidarité locale via une cagnotte a depuis permis de trouver des solutions qui restent temporaires et ne règlent ni l'instabilité ni la peur ni la possibilité de penser l'avenir. Malgré tout Nia a depuis passé le Diplôme d’Études en Langue Française (DELF) au plus haut niveau possible pour une collégienne (B1) ! Déboutée de sa demande d'asile, la famille vit sous la menace d'une Obligation à Quitter le Territoire Français (OQTF) mais reste dans l'impossibilité de repartir en Géorgie et de s'y sentir en sécurité.

Nous ne sommes ni avocats ni juges, nous sommes des parents d'élèves, des citoyens, nous n'avons pas d'autre pouvoir que de témoigner de notre indignation et de notre souhait de voir la République traiter ces personnes avec humanité, laisser Nia Iasagashvili poursuivre sa scolarité au lycée, laisser le bébé né sur le sol français grandir en France et ne pas être séparé de ses parents.


Voulez-vous partager la pétition ?