Réglementation sur les chiens type Pit Bull\new regulation concerning Pit Bull type dog

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Suite à la nouvelle réglementation en gestion animalière dans la métropole, le niveau de stress chez les citoyens est palpable surtout s’il s’agit d’un chien dit type Pit bull. Les démarches à suivre sont difficiles à comprendre puisque la ville de Montréal ne fait pas preuve de transparence pour accompagner la population à s’y conformer.

 Depuis le mois de janvier, la ville a mis en place une clinique d’identification pour les chiens type Pit bull basé sur 20 critères. Ces cliniques ont pris fin le 24 mars 2017 soi à une semaine avant l’application de la réglementation pour les permis spéciaux type Pit bull, et ce, malgré la demande immense d’y avoir recours.

 La Ville de Montréal dans ce cas a informé ses citoyens qui en a fait une demande d’information que les cliniques d’identification n’aient plus lieu et qu’ils doivent avoir recours à un professionnel de leur choix (vétérinaire, assistante vétérinaire, éducateur canin, éleveur, etc. ). Par contre, lorsque Solidarité dans la rue et Protection Pit Bull a eu recours à des professionnels experts en éducation canine de notre choix pour faire une clinique d’identification, la Ville de Montréal nous a bien nommé que ; 

« Les experts qui effectueront les évaluations doivent garder en tête les lourdes conséquences que pourraient avoir une évaluation erronée pour un propriétaire de chien de type Pit Bull. En effet, le résultats de cette évaluation pourrait avoir un impact important pour un citoyen donc le chien est de type Pit bull en vertu du règlement sur le contrôle des animaux, mais qui en aurait été évalué autrement par vos collaborateurs. Au delà du 31 mars 2017, ce dernier se verra dans l'impossibilité d'obtenir un permis spécial de garde et son chien deviendra interdit sur le territoire de Montréa » (Ville de Montréal, 2017) 

Sachant que les critères peuvent être interprétés selon la personne qui y porte une attention et qu'une contre expertise fait par la Ville de Montréal est possible ,  nous avons dû annuler notre événement qui attendait plus de 50 chiens pour ne pas risquer la vie d’être vivant et provoquer des séparations irréversibles.

Nous attirons l’attention de la Ville de Montréal sur le fait

 Que d’avoir recours à un évaluateur de notre choix, met continuellement à risque l’animal d’avoir à passer une contre-expertise.

 Qu’il y a encore beaucoup de citoyens qui demandent de faire évaluer leur chien par un professionnel mandaté par la Ville de Montréal afin d’être certain de l’identification apposée et d'être sur qu'ils ne se feront pas   saisir leur animal à tout moment.

 Que les démarches pour parvenir à se conformer à la réglementation sur les chiens type Pit bull sont floues et appliquées sur un trop court délai.

 Que cette réglementation augmente le niveau de stress des citoyens.

 Que plusieurs relations humain-animal seront affectées par la mise en place de cette réglementation

 Que cette situation risque de faire surgir des comportements autodestructeurs chez certaines personnes qui vivent un lien d’attachement hors du commun envers leur animal. Par exemple, les personnes en difficultés, isolées ou itinérantes que vous avez promis de soutenir jusqu’au bout des procédures.

 Que certaines personnes itinérantes dans le besoin quittent le territoire pour ne pas perdre leur lien avec leur animal et celles-ci se voient vivre une rupture qui peut accélérer leur processus de désaffiliation social en le déracinant de toute aide possible et adapté à sa situation.

 Que le but de votre action à la base est la sécurité de la population, mais qu’actuellement vous créez un sentiment de détresse au sein de votre communauté.

 À ces causes,

Nous vous demandons de prolonger le délai d’application de cette nouvelle réglementation ou de la bannir complètement dans l’idéal.

Nous vous demandons de faire preuve de transparence dans les démarches à suivre et les conséquences possibles.

Nous vous demandons de mettre en place les effectifs nécessaires pour accompagner la population à se conformer à la réglementation tel que les cliniques d'identification sur une plus longue période. 

Nous vous demandons de mettre en place un protocole clair concernant les démarches futures après le 31 mars. 

Il est important en tant que maire d'accompagner les citoyens de la métropole à s'approprier cette nouvelle réglementation et de les soutenir pour qu'ils puissent garder leur animal sans qu'ils soient pénalisés par l’urgence de mettre en place cette gestion animalière. 

 

ENGLISH VERSION -----------------

Following the new regulation concerning animal management in the metropolis, the levels of stress is palpable amongst the citizens when we speak of dogs of Pit Bull variety. The procedures are difficult to understand because the City of Montreal isn’t transparent with accompanying the population to comply.


Since the month of January, the City put in place an identification clinic for the Pit Bull dogs based on 20 standards. These clinics finished on March 24th 2017, merely one week before the application of the regulation for special permits for the Pit bull Breed, despite the immense demands to have access to them.


The City of Montreal informed its citizens, who asked for information, that the clinics were over and if needed, they would have to access a professional of their choice (veterinarian, veterinarian assistant, canine educator etc.). However, when Solidarity in the street and Protection Pit Bull had professional experts in canine education of their choice to set up an identification clinic, the City of Montreal issued a warning:


« The experts that will carry out the evaluations need to keep in mind the heavy consequences that a flawed assessment could have on a Pit Bull type dog owner. Indeed, the results of the evaluation could have an important impact to owners of Pit Bull type dogs in virtue of the Domestic Animal Control regulation which have been assessed differently by your collaborators. Beyond the 31st of March 2017, it would be impossible for an owner to obtain a special permit to keep his dog, and so his dog will be prohibited in the City of Montreal’s limits. (french version of the City of Montreal, 2017 translated to English) » , 


Knowing that the criteria may be interpreted depending on the person and that a counter expertise is done by the City of Montreal, we had to cancel our event that had over 50 dogs lined up as to not risk their lives and provoke irreversible separations.


We would like to draw the attention of the City of Montreal that:


The choice of our own evaluator puts continuously at risk the animal in getting a counter expertise;


There are many citizens demanding to get their dogs evaluated by a professional mandated by the City of Montreal to make sure of the apposed identification and that they will not have their animals seized at any given moment;


That the procedures to comply with the regulation on the Pit Bull type dogs are not clear and applied on short delays;


That this regulation increases the levels of stress in the citizens;
That many human-animal relationships are going to be impacted by the implementation of the regulation;


That this situation carries the risk that certain people will have self-destructive behavior because of their attachment to their animal. For example, people with difficulties, isolated or the transients that you promised to help until the end of the procedures.


That many transients may leave the Montreal territory as to not lose their ties with their animal which will cause them to live through a divided decision that will accelerate their social disaffiliation process while uprooting them from all possible help adapted to the situation;


That the ultimate goal of your decision is the security of the population, but right now you are creating a feeling of hopelessness in the heart of your community.


Because of this,


We urge you to extend the delay of application of the new regulation or ban the idea completely;


We ask of you to show transparency in the steps to follow and possible consequences;


We ask you to deploy sufficient staff or resources to accompany the population to comply with regulation like the identification clinics for a longer period;


We demand that a clear protocol be put in place concerning the future procedures after March 31st 2017.


It is important, as mayor, to support his citizens of the metropolis in assimilating this new regulation and accompany them so they may keep their animal without being penalized by the urgency of putting in place this domestic animal management regulation. 



Solidarité compte sur vous aujourd'hui

Solidarité DANS LA RUE a besoin de votre aide pour sa pétition “Soutenez les personnes qui ont un chien de type Pit bull à Montréal - Support to help the people with Pit Bull type dog in Montréal”. Rejoignez Solidarité et 1 580 signataires.