Soutenez James, athlète menacé d'expulsion : Le Stade Dieppois est sous le choc

Soutenez James, athlète menacé d'expulsion : Le Stade Dieppois est sous le choc

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Stade DIEPPOIS a lancé cette pétition adressée à Préfecture de Rouen (Préfecture de Rouen)

Les 170 membres de notre club, le Stade Dieppois, sont sous le choc.

James, jeune Kenyan, a commencé à courir avec nous il y a 9 mois seulement et s’est fait une place très facilement, grâce à sa gentillesse, son investissement dans les entraînements avec les autres licenciés et les actions envers les plus jeunes ; tout le monde a suivi ses progrès fulgurants et a été très fier de le voir briller aux différentes compétitions jusqu'au niveau national. 

Comme beaucoup de ses compatriotes, James a rencontré des débuts difficiles dans sa vie professionnelle de jeune adulte qui l'ont conduit à choisir l'exil pour tenter d'obtenir une vie meilleure. Il parle français, déborde de détermination et a beaucoup travaillé ces 4 dernières années en France. Malheureusement, il a subi les conséquences du Covid de plein fouet. À cause des confinements et des retards administratifs qui s'ensuivirent, son rendez-vous de renouvellement de titre de séjour a été décalé de 3 mois, ce qui l’a empêché de signer de nouveaux contrats de travail qu’on lui avait pourtant proposés, et c’est pour cette même raison qu’il a reçu finalement une obligation de quitter le territoire français (OQTF) !

Même sans titre de séjour, il cherche en permanence à être actif et positif, comme en témoigne son engagement bénévole auprès de l’association Oxygène, du Stade Dieppois et des cours qu'il suit pour parfaire son français. C'est un exemple positif pour notre jeunesse.

James s’est parfaitement intégré à la vie à Dieppe et voilà qu’on lui demande de retourner au Kenya, ce qui briserait ce qu’il a construit ici et accablerait tous ceux qui le côtoient au quotidien.

Nous demandons au préfet de Seine-Maritime de régulariser James afin qu'il poursuive sa vie sereinement parmi nous et qu'il puisse continuer à progresser en tant que coureur dieppois.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !