Pour la baisse du prix à la pompe !

0 a signé. Allez jusqu'à 300 000 !


Monsieur le président de la République française Emmanuel MACRON

Monsieur,

Nous les soussignés savons très bien que les prix des carburants varient notamment en fonction des cours du pétrole, du taux de change eurodollar, du niveau des stocks de produits pétroliers, de l'évolution des taxes et de celle de la demande.
Depuis le 1er janvier, le prix des carburants à la pompe a sérieusement augmenté. Le litre de gazole, carburant le plus vendu en France (80 % du parc automobile), s'affiche désormais à 1,39 euro en moyenne. Il a pris près de 11 centimes en une semaine. Le sans-plomb SP95 a pris quant à lui six centimes pour s'afficher proche de 1,47 euros. Même ordre de grandeur pour le SP98 à 1,54 euro le litre.
Mais cette fois, cela n’a rien à voir avec le marché pétrolier en tant que tel. La responsabilité incombe en effet aux taxes. Cette hausse des étiquettes s’explique par le relèvement de la Contribution Climat Énergie ("taxe Carbone") et de la TICPE (la Taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques).

Nous savons aussi que les taxes sur les carburants, c'est environ la moitié du prix !
Les taxes perçues par l’État représentaient en 2017 la part la plus importante du prix du carburant (63 % du sans-plomb 95-E10 et 60 % du gazole). Elles se découpent ainsi :
• la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques (TICPE). Son montant est défini chaque année par la loi de Finances et peut être majoré par les Conseils Régionaux pouvant aboutir à des TICPE différentes selon les régions. Cette taxe que vous avez avec votre gouvernement, augmentée pour le gazole jugé plus polluant soi-disant, en oubliant de la baiser pour l'essence.
la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) qui s’applique sur l’ensemble et donc également sur la TICPE. La TVA en 2017 est de 20 % et peut varier d'une année à l'autre.
D'autres taxes, dites indirectes, sont également appliquées sur les carburants, comme par exemple le Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) ...
Une baisse mesurable de ces taxes qui représentent actuellement environ la moitié du prix ne serait que Justice pour la majorité de nos concitoyens devant l'impôt !

Monsieur le Président, en France les citoyens ont besoin de leur voiture pour aller travailler et de pouvoir se chauffer l'hiver.  Vous voulez que leur pouvoir d'achat soit maintenu alors veuillez baisser ces taxes et mettre en place un moyen d'amortir les envolées des cours du pétrole.
Pourquoi ne pas mettre la TICPE flottante comme fut un temps la TIPP pour amortir les chocs pétroliers et revoir l'application de la TVA.

Recevez Monsieur le président nos respectueuses salutations.



Les citoyens payeurs . compte sur vous aujourd'hui

Les citoyens payeurs . a besoin de votre aide pour sa pétition “SOUTEIRAT Guy: Pour la baisse du prix à la pompe !”. Rejoignez Les citoyens payeurs . et 262 584 signataires.