Non à la destruction des seuils sur le Job et le Ger

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Depuis deux ans l’administration et la fédération de pêche tentent de faire détruire les digues, les seuils et les chaussés sur le Job et sur une partie du Ger. Les propriétaires de ces ouvrages sont directement menacés: on demande à des communes et à des propriétaires privés de détruire leur bien. Ces opérations de destruction ne sont pas gratuites. On parle ici de plusieurs millions d’euros dilapidés pour détruire notre patrimoine historique et culturel. Détruire les endroits où nos enfants se baignent, où nous pique-niquons en famille, où nous pêchons...

 Tous les riverains sont concernés. Modifier le cours de nos rivières n’est pas sans risque. Des parcelles de terrain, des routes seront soumises à l’érosion. De nouveaux risques d’inondation vont apparaître. Nous ne voulons pas voir de pelleteuses dans nos rivières. Nous ne voulons pas bétonner nos rivières.

 L’argent public devrait être utilisé pour financer des opérations visant à améliorer la qualité de l’eau, lutter contre les pollutions diffuses. Pas pour détruire ce que nos anciens ont construit. Depuis le Moyen Âge il y a des moulins sur nos rivières. Depuis mille ans il y a des truites, des écrevisses et des desmans qui vivent dans ce milieu. Aujourd’hui on vient nous dire qu’au nom de la continuité écologique il faudrait saccager cet environnement. Utilisons l’argent pour lutter contre les problèmes, pas pour en créer.



Les Amis du Ger et du Job compte sur vous aujourd'hui

Les Amis du Ger et du Job a besoin de votre aide pour sa pétition “Sous préfecture de la Haute Garonne: Non à la destruction des seuils sur le Job et le Ger”. Rejoignez Les Amis du Ger et du Job et 272 signataires.