SOSMirabelSaint-Canut,arrêtons la destruction des milieux humides et de la Rivière du Nord

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


SOSMirabelSaint-Canut est un regroupement de citoyens provenant principalement de Saint-Canut,et des autres secteurs de Mirabel,ainsi que du reste du Québec.Nous sommes une action citoyenne dont le but primaire est de dénoncer la destruction des milieux humides et de la Rivière du Nord,ainsi que la destruction des écosystèmes fauniques et floristiques rares qu'ils contiennent et de les protéger.Notre but secondaire est de dénoncer la mauvaise gestion environnementale du conseil municipal actuel du maire Jean Bouchard en ce qui attrait à l'environnement et de prendre des actions concrètes dans le but d'empêcher des catastrophes écologiques comme celle du projet de Mirabel Saint-Canut.Nous provenons de divers milieux et de toutes les souches de la société.Il y a parmis nos rangs des ingénieurs,des enseignants,des avocats,des mécaniciens,des politiciens,des médecins,des infirmières,des juges,des biologistes,des policiers,des militaires actifs ,des anciens combattants,qu'il soit Général des forces armées ou juge fédéral,avocat de grand cabinet,mécanicien,nous avons une chose en commun:"le désir que les choses changent à Mirabel,et nous prenons et utilisons notre liberté d'expression et d'action pour le faire,droits que nous confèrent les Chartes Québécoises et Canadiennes des Droits et Libertés car nous ne rapportons que des faits grandement vérifiés.Nous désirons que Mirabel Saint-Canut devienne un exemple national et provincial de catastrophe écologique faite par l'action humaine.

Regardez pour commencer comment le conseil de ville à Mirabel a fait passer la pénalité pour non reconstruction depuis le 1 octobre 2015, de l'ancienne bâtisse sur le site de l'ancien camping "Les Tropiques" de plus de 6 000 000 $ à 40 000 $ en date du 7 février 2019,voici deux portions de procès verbaux du conseil de ville à Mirabel,du 12 mai 2014 et du 14 décembre 2015.Mais ou est donc l'UPAC ?Comme il fut question lors du procès de Tony Acurso,Mirabel fait partie des 11 villes du Québec dont les citoyens attendent toujours l'UPAC!Les citoyens attendent toujours...Attention n'achetez surtout pas de maison sur le boulevard Saint-Canut,car il a nécessité la destruction de milieux humides,la coupe de centaines d'arbres centenaires sans permis émis par la ville,en 2018-2019 alors qu'on parle de réchauffement climatique et d'empreinte de Carbone,nous devons interdire à ce pollueur de polluer Mirabel Saint-Canut qu'il aille dont polluer où il réside!Car à Mirabel Saint-Canut,SOSMirabel Saint-Canut et ses 9 000 membres ne veulent pas de vos débordements d'égouts monsieur,retournez dont chez vous!

383-05-2014 Démolition d’un immeuble commercial situé au 9775,
boulevard de Saint-Canut, dans le secteur de Saint-Canut.
(X6 511 103)
CONSIDÉRANT QUE le conseil a pris connaissance d’une demande
d’autorisation de démolition d’immeuble situé au 9775, boulevard de Saint-Canut,
dans le secteur de Saint-Canut, de la compagnie « 9165-1687 Québec inc. » (ciaprès appelé le propriétaire);
CONSIDÉRANT QUE le propriétaire de l’immeuble « 9165-1687 Québec
inc » désire modifier la vocation du terrain et d’y construire un projet résidentiel où
est situé l’immeuble à démolir;
Il est proposé par M. le conseiller Guy Laurin, appuyé par Mme la conseillère
Francine Charles et résolu unanimement :
D’autoriser la démolition de l’immeuble situé au 9775, boulevard de SaintCanut, dans le secteur de Saint-Canut, à la condition suivante :
- que le propriétaire ou tout propriétaire subséquent construise un ou des
bâtiments sur le site de l’immeuble à démolir, d’une valeur foncière
minimale de trois cent mille dollars (300 000 $) à être portée au rôle
270
d’évaluation au plus tard le 1er octobre 2015, le propriétaire s’obligeant à
inscrire cette condition dans tout acte de vente translatif de propriété.
À défaut de remplir la condition prévue ci-dessus au plus tard le 1er octobre
2015, le propriétaire sera en infraction et passible d’une amende journalière de
5 000 $, tel que prévu au règlement 1848 tel que modifié, pour chaque jour
dépassant le délai alloué pour la reconstruction d’un bâtiment. 

 

944-12-2015 Modification des conditions imposées en vertu de la résolution
numéro 383-05-2014 Démolition d’un immeuble commercial
situé au 9775, boulevard de Saint-Canut, dans le secteur de
Saint-Canut. (X6 511 103)
CONSIDÉRANT QUE le propriétaire de l’immeuble « 9165-1687 Québec
inc » n'a pas rempli la condition prévue à la résolution numéro 383-05-2014
Démolition d’un immeuble commercial situé au 9775, boulevard de Saint-Canut,
dans le secteur de Saint-Canut, au 1er octobre 2015;
Il est proposé par monsieur le conseiller Guy Laurin, appuyé par madame la
conseillère Francine Charles et résolu unanimement :
605
De remplacer la condition prévue à la résolution numéro 383-05-2014
Démolition d’un immeuble commercial situé au 9775, boulevard de Saint-Canut,
dans le secteur de Saint-Canut, par la condition suivante :
« Que le propriétaire ou tout propriétaire subséquent construise un ou des
bâtiments sur le site de l'immeuble à démolir, d'une valeur foncière
minimale de trois cent mille dollars (300 000 $) à être portée au rôle
d'évaluation au plus tard le 1er janvier 2017, le propriétaire s'obligeant à
inscrire cette condition dans tout acte de vente translatif de propriété.
À défaut de remplir la condition prévue ci-dessus au plus tard le
1 er janvier 2017, le propriétaire devra verser pour chaque année une
somme minimale correspondant à la taxation annuelle calculée sur une
valeur de 300 000 $, et ce, jusqu'à ce qu'une telle valeur soit portée au rôle
d'évaluation. ».

 

Si vous faites les calculs,pour la pénalité de non reconstruction entre le point de pv 383 de mai 2014 et le point de pv 944 de décembre 2015,vous verrez une différence de plus de six millions de dollars,suite à l'intervention du conseiller et du conseil de ville,en faveur du promoteur immobilier du projet du carrefour du Héron.Où est passé ce montant d'argent?Et regardez bien le nom sur la pelle mécanique orange de nos photo de pétition photographiée à l'été 2018...

 

Tout le processus de changement de zonage à la ville de Mirabel par le conseil de ville a été fait d'une manière irrégulière, pour permettre  la construction de condominiums et duplexs tri-familiales dans une zone qui avait seulement un camping et 3 maisons unifamiliales.Un ex conseiller est intervenu à plus de 12 reprises dans ce processus de changement de zonage par le conseil de ville à Mirabel. En faveur outre mesure et de manière flagrante en favorisant le promoteur immobilier,cet ex conseiller a été gracieusement récompensé en contrats d'excavations, démolitions,transports. In english: all the process by the city council to change the zoning was suspicious.They went from single homes and a camping zoning to condominiums.One ex city councellor did 12 interventions to help the promoter,he received well paid contracts for his excavation company,in return of his help.Violation flagrante du code de déontologie et d'éthique en place pour un élu municipal au Québec,il s'agit bel et bien d'un conflit d'intérêt,qu'attendez vous l'UPAC ?

Plusieurs citoyens gravement affectés dans ce dossier croient que le Ministère de l'environnement et de la lutte contre le changement climatique n'a pas rempli son mandat dans le but de protéger l'environnement. Que cela soit du point de vu faunique ou floristique ou humain,ils ont faillis à la tache.Plusieurs alertes ont été envoyées au Ministère de l'environnement et de la lutte contre le changement climatique(MELCC) par des citoyens du secteur et il semblerait que certaines personnes ont beaucoup d'influences car ils sont restés sans réponses...Aussi, le  Ministère des affaires municipales et de l'habitation semble avoir fermé les yeux sur trop de choses.Les deux ministres madame Andrée Laforest députée de Chicoutimi et madame Marie-Chantal Chassé députée de Châteauguay,et maintenant Benoit Charette nouveau ministre de l'environnement, sont au courant depuis des jours de la situation et ils ne semblent pas vouloir intervenir jusqu'à présent.Nous devrions traduire en justice les paliers gouvernementaux qui ont faillis à leur devoir de protéger l'environnement,et d'agir contre les changements climatiques comme ils font en France présentement!Que ce soit municipal,provincial,fédéral, trop d'instances gouvernementales sont restées inactives,ont fermé les yeux ou accordé un passe droit.Les lois sur l'environnement devraient être appliquées à la lettre.Traduisons les fautifs gouvernementaux en justice.

Ce qui es le plus drôle dans tout cela,c'est que la devise de la ville est : "À Mirabel la vie est belle".Allez sur le site de la ville de Mirabel et consulter la brochure Enviro- Mirabel "Mirabel vert demain" qui traite des bandes riveraines et milieux humides.Les règlements à Mirabel dans le but de protéger les milieux humides et l'environnement en général ne sont là que pour l'apparence,la réalité est tout autre.Les règlements environnementaux ne sont que de la poudre aux yeux,il y a anguille sous roche.Même chose en ce qui attrait à la coupe des arbres qui est techniquement très réglementée.

Car,dans le projet de Saint-Canut à Mirabel un marécage arborescent viens juste d'être détruit (asséché) ce qui va directement à l'encontre des règlements municipaux en plus de la coupe injustifiée d'arbres centenaires.Aller voir la dite brochure aux pages 22-24-25-26.http://www.ville.mirabel.qc.ca/.../Brochure%20Enviro et vous m'en donnerez des nouvelles???Grâce à la liberté d'expression et de presse, cela nous confirme des choses que nous avons entendues durant la commission Charbonneau et aussi durant un certain procès médiatisé de Tony Acurso...Certaines personnes impliqués dans ce projet ont en plus des antécédents publiques d'irrégularités en affaires municipales,et aussi en matière d'éthique et de déontologie municipales,soit l'ex conseiller de Mirabel Saint-Canut Guy Laurin et son entreprise G et R Laurin et fils transport LTÉE et aussi le représentant du promoteur immobilier dont le nom a fait les manchettes durant la commission Charbonneau...le célèbre Jean Guy Chartrand dont le nom fut immortalisé par Roger Desbois,l'ingénieur à la retraite de Tecsult qui se souvenait de rien lors des interrogatoires de la commission Charbonneau!Chose certaine,il se souvenait bien d'avoir déjà remis une copieuse enveloppe d'argent à Jean Guy Chartrand,fait qui fut nié par Jean Guy Chartrand,mais; il n'est jamais revenu sur ses propos mentionnés en interrogatoire ou changer sa version des faits qui étaient clairs et nets,Chartrand n'a jamais été condamné ni innocenté malgré les déclarations de Desbois!

En plus, certaines firmes qui ont procédé à des études environnementales pour ce projet immobilier dont GBI Ingénierie(anciennement Beaudoin,Leroux et Huren's)semblent avoir des antécédents en la matière.J'espère que le gouvernement du Québec en place de la CAQ de Francois Legault, pointera une flèche en direction de Saint-Canut de Mirabel.Dans le but de respecter leurs promesses électorales car à mon avis, cela serait un bon dossier pour commencer le ménage.Mais comme disent les médias:"mais où est donc l'UPAC à Mirabel ?".

Madame la ministre et députée de Chicoutimi Andrée Laforest,monsieur le ministre et député Benoit Charette,madame la députée provinciale de Mirabel Sylvie D'amours et monsieur le Premier Ministre Francois Legault,nous vous demandons d'utilisez vos pouvoirs d'actions discrétionnaires,qui vous sont conférés en temps qu'élus du peuple d'arrêtez ce désastre écologique et humain qui est en train de se produire en demandant l'arrêt immédiat de tous les travaux.Ce projet  à Saint-Canut de Mirabel, représente un danger environnemental et sécuritaire car il est non conforme à plusieurs points de vues.Et, l'avenir nous le révélera, si vous n'intervenez pas maintenant étant aux faits de toute cette situation, vous serez complices de cette catastrophe,que Dieu en soit témoin et vous vienne en aide!!

Intéressante soirée le 14 janvier 2019,le maire Jean Bouchard a menacé un citoyen pour la troisième fois publiquement(preuves vidéos et témoins à l'appui) et ce devant un officier de police de la ville de Mirabel!Nous pensions que de  menacer quelqu'un de s'en prendre à lui physiquement était un crime punissable au Québec et Canada ?Différentes lois pour des différentes personnes!

 

All the process by the city council in order to change the zoning in our area was quite suspicious!On january 14 th at the city hall,the mayor of Mirabel,Jean Bouchard did threat a citizen again for the third time in public, and right in front of a police officer from Mirabel's police force...We always thought that physical threats was a criminal offence?Different rules for different people!!

 



SOS compte sur vous aujourd'hui

SOS JUSTECAUSE a besoin de votre aide pour sa pétition “SOSMirabelSaint-Canut,save the North River and it's wet lands from sewers overflowding!”. Rejoignez SOS et 11 836 signataires.