Pétition fermée

Afin que l'harcèlement moral soit reconnu au même titre que l'harcèlement physique

Cette pétition avait 471 signataires


Je suis maman de 2 merveilleux petits anges âgés de 4 ans et 6 mois. Mon plus grand est né de ma précédente relation.

De cette relation, j'ai été victime d'harcèlement moral durant plusieurs années. Ca se traduisait par des injures, des actes, des comportements, des menaces, des paroles servant à m'humilier, me rabaisser et me déstabiliser, jusqu'à me détruire complètement (il m'enfermait pendant ses heures de travail afin qu'il soit sûr que je ne puisse pas sortir et personne rentrer chez moi, je ne pouvais sortir qu'en pantalon large et col roulé afin que personne me regarde, je n'étais à ses yeux qu'une pu**, je ne pouvais pas avoir d'amis, il me frapper lorsque j'étais au téléphone sans qu'il sache avec qui je parlais etc ...)

Cette situation, croyez moi, a un effet dévastateur sur une personne. C'est un mal qui vous détruit, qui écrase votre personnalité. Vous vivez dans un état de stress et de peur permanent. Le psychisme n'est pas la seule altéré, le corps réagit aussi à ce mal.

J'ai décidé de quitter mon ex mari afin que tout cela cesse, qu'il ne possède plus aucune emprise sur ma personne et me suis remise avec un homme formidable.

Il faut savoir que la séparation ne se fait pas dans la sérénité, voilà plus de 2 ans que je suis séparé de mon ex mari, et ce dernier ne supporte pas le fait que je lui ai tenu tête et que je l'ai quitté, il ne supporte pas de laisser échapper sa chose sans réagir. Je continue donc aujourd'hui à vivre cet enfer même en étant divorcé. Le pire c'est qu'il prend mon fils de 4 ans en otage afin de me faire souffrir sans même penser au bien être du petit. Son but, comme il me l'a stipulé, n'étant que de pourrir ma vie, me détruire physiquement et psychologiquement, me mettre plus bat que terre.

J'ai malheureusement perdu la garde de mon fils, provisoirement en mai 2015, suite à un dossier qui a été monté sur des mensonges, des injures, et de la manipulation, et où il indiquait à la JAF que mon conjoint avait un passé pour violence (mon conjoint a en effet un casier mais pour stupéfiants et non violence. Sachant que son casier date de 2010, soit il y a 6 ans et pour lequel il n'a plus aucune addiction) De mon côté, il indiquait que je sortais et abandonné mon fils, que je ne savais pas m'occuper de lui, que je n'étais pour être polie qu'une fille couche toi la etc ... Dans le doute de ses dires, la JAF a alors fixée la résidence de mon fils chez son père, le temps d'éclaircir et de vérifier ses avances. Je ne voyais mon trésor que 72h/mois.

Je suis repassé en jugement définitif en juillet 2016 où j'ai bien évidemment récupéré la garde de mon fils, puisque tout ce que mon ex mari avait avancé en mai 2015 s'est révélé être faux. J'AI DONC PERDU 1 AN AVEC MON FILS à cause d'une personne manipulatrice, menteur qui veut juste me détruire comme il me l'a stipulé lorsque je l'ai quitté. Mon fils souffrait énormément de ne pas me voir.

Lorsque je récupère mon fils, celui ci m'indique qu'il ne veut plus voir papa, qu'il est méchant avec lui, le frappe, qu'il veut rester toujours avec moi etc ... Sa nouvelle conjointe le force à l'appeler maman etc ... Comment voulez vous que mon garçon ait, ne serait ce que l'ombre d'une envie d'y retourner !?

L'harcèlement moral n'est pas terminé, je me rend régulièrement au commissariat mais rien ne bouge ...

Connaissez vous réellement les effets que peuvent avoir ce genre d'harcèlement sur un adulte et sur un enfant de 4 ans, puisqu'il en est également victime.

Je ne cherche pas à me faire plaindre, juste à faire en sorte que l'harcèlement moral soit reconnu au même titre que l'harcèlement physique. Ce genre de situation, malheureusement sont beaucoup trop fréquente, les victimes n'osent pas en parler, on se sent comme prit au piège et plus aucunes estime pour notre personne ... jusqu'au jour où les victimes de ce genre d'harcèlement tombent dans de sévères dépressions et chacun d'entre nous sait jusqu'ou peut mener une dépression. Je soutiens donc toutes les personnes victimes de ces harcèlements. Il faut continuer à se battre !

Mon conjoint est moi même nous battons pour notre trésor et continuerons ... J'aimerai juste que cet harcèlement cesse enfin et que nous puissions enfin vivre avec nos enfants.



Aurore compte sur vous aujourd'hui

Aurore BUISSON a besoin de votre aide pour sa pétition “SOS harcèlement moral: Afin que l'harcèlement moral soit reconnu au même titre que l'harcèlement physique”. Rejoignez Aurore et 470 signataires.