Pour l'évolution professionnelle des personnes en invalidité

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Aujourd'hui, les personnes en invalidité ont la possibilité de travailler à temps partiel et de percevoir une pension d'invalidité. Seulement, le montant de la pension d'invalidité est calculé sur la moyenne des salaires précédents l'arrêt de travail qui a donné lieu à l'invalidité. De plus, le cumul de votre salaire et de votre pension ne peut excéder ce salaire moyen de référence qui a été calculé. Si tel est le cas alors votre pension sera suspendue. 

Concrètement, cela signifie que si vous êtes en début de carrière et que vous évoluez et bien votre pension d'invalidité n'est pas réévaluée à la hausse. Bien au contraire, si votre salaire augmente, votre pension ne sera plus versée alors que votre temps de travail n'a pas augmenté et que vous n'êtes pas en capacité physiquement de travailler davantage ! 

Je me suis aperçue de ce gros point noir car je le vis ! J'ai 28 ans, je suis paraplégique de naissance et suis reconnue à 80% au quotidien mais cela ne m'a empêché de commencer à travailler à temps plein en novembre 2013. Tout à changer en août 2014, j'ai eu une troisième occlusion intestinale qui m'a laissé d'importantes séquelles... À la suite de cela, j'ai donc dû travaillé en temps partiel thérapeutique. Le 1er février 2017, j'ai été reconnue en invalidité catégorie 1 (pour le travail), la pension correspond à 30%. Je me suis donner les moyens pour réussir mes études et j'espère bien évoluer professionnellement ! 

Avec le système de calcul actuel, mon avenir professionnel est de rester au même poste toute ma vie ou tout du moins de garder le même salaire !  On constate que ces règles ont été pensées pour les personnes en fin de carrière mais qu'en est-il des autres ? 

On parle de favoriser l'insertion des personnes handicapées dans le monde du travail mais il faut aussi penser à leur maintien ! Alors il faudrait revoir ce mode de calcul. 

Que souhaitez-vous, aider ces personnes à continuer de travailler ou les pousser à arrêter ? 



Sarah compte sur vous aujourd'hui

Sarah NEVES a besoin de votre aide pour sa pétition “Sophie Cluzel: Pour l'évolution professionnelle des personnes en invalidité”. Rejoignez Sarah et 1 248 signataires.