Attribution de l'Allocation d'Adultes Handicapés (AAH) sans conditions de ressources

Attribution de l'Allocation d'Adultes Handicapés (AAH) sans conditions de ressources

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

La loi du 30 juin 1975 (n° 75-534 - instaurée par Simone veil) propose dans son texte l'attribution de l'AAH (Allocation aux adultes handicapés) aux personnes en situation de handicap, sous conditions de ressources.
Cette loi a maintenant 44 ans et dans le sujet que nous allons aborder, au jour d'aujourd'hui rien à changer.

En quelques questions :

* Pourquoi diminuer les ressources d'une personne handicapée lorsque cette dernière se retrouve en couple et que son(sa) conjoint(e) lui (elle) travail ?
* Pour quelle raison ces personnes n'auraient-elles pas droit à un minimum de dignité ?
* Trouveriez-vous normal que l'on vous diminue votre salaire par rapport à celui de votre partenaire ?
* Pensez-vous que ne pas travailler pour cause de handicap est un choix ?

La personne souffre physiquement, mais on lui assigne une autre souffrance supplémentaire tout aussi importante qui est elle, psychologique.
En d'autres termes, on lui fait payer le droit d'être en ménage.

En agissant de la sorte vous exemptez la personne à son droit de garder son AAH qui pour beaucoup reste encore synonyme de Salaire puisque aucune entreprises (ou presque) ne souhaitent les embaucher. Un revenu minimum afin de subvenir à leurs besoins essentiels de la vie de tous les jours pour un montant de 860 €, montant pour une personne reconnu à un pourcentage égal ou supérieur à 80% de taux d'invalidité. Dans ce cas nous pourrons parler de discrimination à l'embauche, mais dans notre cas de discrimination à la vie en couple.

Ces personnes ont déjà peu de valorisation au sein de notre société actuelle, alors si en plus vous leur retirer le droit d'aimer et d'être aimer en retour le long de leur vie déjà très compliquée, alors... Que leur restent-t-ils ?

En mon nom et celui de l'association SIPH ainsi que tous ces membres et personnes en situation de handicap en France, nous vous demandons s'il vous plaît, M le Président, M le ministre, Mme la ministre, Mme la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, de bien vouloir prendre en considération
notre appel et de bien vouloir abroger cette condition purement inhumaine et indigne de notre république qui se veut pourtant égalitaire pour une société inclusive mais qui a encore de grands efforts à faire dans ce domaine.


Sébastien-G (Président de l’association SIPH - Solidarité et Inclusion des Personnes Handicapées)

Site de l'association :http://siph-asso.com/

Facebook de l'association :https://www.facebook.com/groups/siph.asso/

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !